Le Delarge, le dictionnaire des arts plastiques, modernes et contemporains

Fiche de présentation

UEDA, Shoji
né en 1913 à Sakaiminato, Tottori, Japon ; étudie la peinture à Tokyo ; 1928, découvre la photographie avec un pocket Kodak et la considère en pictorialiste*; université de Yonago ; 1932, Oriental School of Photography, Tokyo ; 1937, ouvre un studio à Sakaiminato ; 1941-1945, refuse de travailler comme journaliste de guerre ; 1975, enseigne à l'Université ; 2000, meurt le 4 juillet à Yonao.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Photographe

Présentation : Il qualifie sa photographie de "dirigée". Ses figures, en noir et blanc, en pied ou en buste, toujours posées, ont l'étrangeté du décor de plages ou de dunes dans lesquelles elles semblent comme égarées, Quatre filles, (1939) ou Ma famille, (1949), les six participants, plantés comme des statues étrangères les unes uax autres. Après l'interruption de la guerre, on lui connait le plus souvent, plus de spontanéité, Ken Doimon photographiant, (1945) ou Autoportrait au ballon, (1948), en contre-jour, comme Sans titre, (1958). Il reprend ses scènes de plages, inspirées, cette fois du surréalisme, comme Petits naufragés, (1950), inspiré par Tanguy*, ou Hommage à Magritte, (1984), ou du minimalisme* Vision du paysage, (1980, bord de mer ou Mode dans les dunes, (1996). Il transforme le quotidien en théâtre de la sérénité. La presque totalité de l'oeuvre est prise à Sakaiminato, ou dans ses environs, avec ses proches comme protagonistes.

Expositions : 1946, Osaka; 1953, Tokyo ; 1960, New York; 1978, 1987, Rencontres d'Arles ; 1994, gal. du Château d'eau, Toulkouse, (P) ; 2003, Japon, 1945-1975 Un renouveau photographique, Hôtel de Sully, Paris, (G) ; 2006, Musée de l'Elysée, Lausanne, (P) ; 2008, Maison européenne de la Photographie, Paris, (P) ; 2010, Camera Obscura, Paris, (P).

Musées : musée Shodi Ueda, Tottori.



© 2012 - ledelarge.fr
Le Dictionnaire des arts plastiques modernes et contemporains
Avec le soutien de la fondation XYZ