Le Delarge, le dictionnaire des arts plastiques, modernes et contemporains

Fiche de présentation

PÉRIER, Jean-Marie
né en 1940 en France ; fils naturel d'Henri Salvador, musicien, et fils légitimé de François Périer, comédien ; 2006, son atelier est dispersé par Camard à Paris ; 2010, par Pierre Bergé à Bruxelles.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Photographe

Présentation : En 1962, il participe à la création de Salut les Copains, la revue de la musique rock. Avec la complicité des chanteurs-cabots, il les met en scène de la manière la plus farfelue et la plus drôle qui soit, Les Beatles, (1964), tête sur tête dans un entrebaillement de porte ; Sylvie Vartan et Jacques Dutronc en dame accompagnée de son chevalier au pied d'un château restant dans le flou; Claude François, San Francisco, (1968) draguant sous l'oeuil réprobateur d'un passant, Mick Jager, (1972), classiquement vu au micro ; Véronique Sanson, (1972), de profil coiffée de manière à rappeler les statuettes chryséléphantines de l'art déco*. De 1973 à 1990, il ne photographie plus. Quand sa soeur est appelée à diriger le magazine Elle, il la suit et entre dans le monde de la mode, où il invente des mises en scène tout aussi drolatiques. Jean-Paul Gaultier en pape confessant, portant le ruban anti-sida sur sa soutane. Hors métier, il opère encore des montages, celui de personnalités françaises de tout bord, rangées comme une photo d'écolier, cardinal et ministres, côte à côte. Son portrait d' Ingrid Bettancourt, (ante 2001), prisonnière de la guerrilla colombienne, est largement répandu sur les bâtiments publics de Paris.

Expositions : 2002, Salle Saint-Jean, Hôtel de ville, Paris, (P).



© 2012 - ledelarge.fr
Le Dictionnaire des arts plastiques modernes et contemporains
Avec le soutien de la fondation XYZ