Fiche de présentation

imprimer la fiche

SEGALL, Lasar

né le 21 juillet 1891 à Vilnius, Lituanie, alors partie de l'empire russe ; 1905, Beaux-Arts de Vilnius ; 1906, Arts appliqué de Berlin ; 1907-1909, Beaux-Arts de Berlin ; 1910, de Dresde ; 1919, co-fonde la Sécession de Dresde ; 1923, après avoir voyagé à travers l'Europe, se fixe à São Paulo, Brésil  ; 1925, épouse Jenny Klabin, peintre ; 1927, naturalisé brésilien; 1928-1931, vit à Paris, sculpte ; 1957, meurt le 2 août à São Paulo d'une crise cardiaque.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Graveur - Peintre

Présentation : La datation de ses premières oeuvres est confuse. On donne sa première toile comme perdue, Hospice de vieillards, (1911) ; sa réplique (ou son esquisse) au pastel serait de 1909 (Mus. Lazare-Segall, São Paulo ou LSSP) ; ces oeuvres auraient été inspirées par un voyage aux Pays-Bas... en 1912 ! Elles sont réalistes* à la manière de Daumier. Or,Village russe, (1912, LSSP) et Pogrom, (1912, ibid) sont cubo-futuristes*, comme Éternels errants, (1919, ibid), en ténèbres marrons inspirés de l'art nègre des Demoiselles d'Avignon ; tout cela qui relève de sa première manière  La même année, il est envahi de calme, de sérénité, ses visages cessent d'être angulaires et deviennent ronds ou ovales, lunaires ; ses figures, raides; ses fonds géométrisés : il a vu Klee*, Deux Enfants, (1919), Paysage géométrique (1924, LSSP) et encore Paysage brésilien, (1925, ibid) . Mais l'expressionnisme* s'en mêle à nouveau, Intérieurs des pêcheurs, (1916) ou Rue, (1922), tout en gardant une linéarité légère.  Avec une excursion du côté du vérisme*, Portrait du Dr P.F. Schmidt, (1922). Il parcourt le chemin de l'expressionnisme juif d'Europe centrale et ses tourments à la tradition sud-américaine. Celle simplifiée du muralisme* rapporté au chevalet, avec figures sculpturales et décors bien détachés, Bananeraie, (1927, Pinacoteca do Estado, São Paulo), Deux Nus, (1930, LSSP). Gardant toutefois la liberté, Visage derrière des jalousies, (1928, LSSP) ou Marchands sur des bateaux, (1927, MAM). De 1931 à 1937, dernières oeuvres judaïca, simultanément à une facture plus " occidentale ", dépouillement italien dans Troupeau de mules, (1933,LSSP) et Masques, (1938), hellénisants. Et un mode plus narratif avec Navire d'immigrants, (1939-1941, LSSP), coque ouverte grouillante de figures, tonalité générale beige.

Expositions : 1909, Sécession de Berlin, (G); 1910, Gurlitt, Dresde, (P) ; 1913, Santo Bento, São Paulo, (P) ; 1920, Folkwang Museum, Hagen, (P ); 1931, Vignon, Paris, (P) ; 2011, Brazil, Brasil, Bozart, Bruxelles, (G).

Rétrospective : 1943, Musée des Beaux-Arts de Rio ; 1951, de São Paulo ; 1959, de Paris ; 2000, Musée d'Art du Judaïsme, Paris.

Musées : Musée Lasar-Segall, São Palo, qui comprend également les archives;  Musée d'art et d'histoire du judaïsme, Paris, donation Lucie Citti.