Fiche de présentation

imprimer la fiche

BUI, Xuan Phai

né le 1er septembre 1921 à Hanoï, Indochine, aujourd'hui Vietnam ; 1941-1945, Beaux-arts d'Indochine, Hanoï ; 1945-1950, rejoint la révolution anti-coloniale ; 1950-1960, atteint par la maladie, devient illustrateur ; 1956, enseigne aux Beaux-arts du Vietnam eten est révoqué pour son libéralisme ; 1988, le 24 juin décède à Hanoï ; 1966, à,titre posthume, Prix Hô chi Minh.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Dessinateur - Peintre

Présentation : Le dessinateur œuvre d'un trait élémentaire comme le pratiquent Matisse* ou Picasso*, Portrait de Tran Van Luu (1968). Le peintre subit de nombreuses influences qu'il transmet à ses étudiants, acquérant ainsi une réputation de passeur. Il affectionne les couleurs gris pâle, un peu chlorotiques, Nues (1953), réaliste*, comme Autoportrait (1984). Il pratique le cloisonnisme bordé, à la Mathieu-Verdilhan*, Mon village natal (1956) ou Mine (1968), ou encore Rue à Hanoï, (1983), et Old Hanoï Street, (1986).. Il tâte de l'expressionnisme* à la Blaue Reiter*, avec Personnages du Chéo (1963) ou Portrait de M. Pham Van Bong (197). Il frôle la caricature avec la suite de Portrait de M. Dam (1967) ou Laethem-Saint-Martin*, Rue de l'Étain (1967). Son pinceau s'alanguit dans des douceurs à la Marie Laurencin*, Scène de théâtre (1968). Puis, sur du papier journal, il peint à la gouache des silhouettes de guerre, bordées de noir épais et ombrées de blanc qui paraît stabiliser et caractériser un style fruste parce que guerrier, Les Milices à Hanoï (1972). Il est aussi nettement cubiste, Nature morte (1972). Mais il revient vers plus de raffinement occidental, avec Rue de Hanoï (1980), structuré et maçonné.

Expositions : 1984, Hanoï (P) ; 1998, Pavillon des arts, Paris (G), et Méridien, Bruxelles (G).