Fiche de présentation

imprimer la fiche

POPOVA, Lioubov

née le 24 avril 1889 à Ivanoskoïé, Moscou, Russie ; 1907-1908, ateliers privés ; 1910, voyage en Italie, y découvre Giotto ; 1912-1913, académie de La Palette, Paris, avec Metzinger*, Le Fauconnier* et Dunoyer de Segonzac* ; 1913-1915, travaille chez Tatline* ; 1915-1916, participe au Valet de Carreau* ; 1916, adhère au suprématisme* ; 1918, commence à enseigner ; 1921, enseigne aux Vhutémas* ; 1924, meurt le 25 mai, à Moscou, de la scarlatine.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : D├ęcoratrice - Peintre

Présentation : Impressionniste avec Nature morte (1907-1908, musée de Thessalonique), Cubiste* analytique, Composition with Figures (1913, GTM), ou en le traitant en couleurs primaires altérées, Paysage urbain cubiste (ca. 1914), puis synthétique, Modèle féminin assis (1914, MLK), allant de celui-là, Travelling Woman (1915) à celui-ci, Birsk (1916, SGM), avant d'être cubo-futuriste*, Jug on Table (1915, GTM), Portrait futuriste (1915, musée de Toula), Tête (1920, musée de Noukous).
Elle se situe ensuite entre constructivisme et abstraction* géométrique, Architectonique picturale (1916, musée de Thessalonique), puis dans la mouvance du constructivisme, Composition architectonique (1915, 1917, 1918, Th-B) et Architectonique picturale (1918, musée Iaroslavl, GTM et 1916, 1918, musée de Thessalonique), avec des superpositions en biais, de quadrilatères irréguliers, peints en dégradé de telle manière qu'ils vibrent (plus complexes que ceux de Rodtchenko*, la même année), et Construction Espace-Force (1921, GTM) ; sous le même titre des croisements de lignes ou de bandes noires qui créent Perspectives (1921, musée de Thessalonique) (deux exemplaires).
Sa peinture est faite de couleurs et de noirs qui ne sont que les ombres des géométries dans l'espace, devenues elliptiques, Maisons (1916, musée de Noukous). Lorsque, à compter de 1921, elle adopte le demi-cercle, elle insuffle le mouvement à ses géométries tournoyantes, elle les projette dans un monde futuriste, Construction Espace-Force (1921, GTM, et musée de Thessalonique). En 1921, elle est géométrique abstraite*, multipliant les plans de triangles superposés, ou de bandes grillagées, Spatial Force Construction (1921), pratiquant le dégradé encore comme une ellipse, Composition (1921, musée de Noukous).
En 1922-1923, elle est graphiste en bichromie, bleu, jaune, rouge et noir, dessine des tissus répétitifs et colorés pour la manufacture nationale, et effectue des photomontages pour décor de pièce de théâtre (musée de Thessalonique).

Expositions : 1998, abbaye-aux-Dames, Caen (G) ; 2000, fondation Gianadda, Martigny (G) ; 2003, 'La Russie et les avant-gardes', Fondation Maeght, Saint-Paul de Vence (G) ; 2008, 'Vers de nouveaux rivages', musée Maillol, Paris (G) ; 2009, Tate Modern, Londres (P).