Fiche de présentation

imprimer la fiche

HAUSMANN, Raoul

né le 12 juillet 1886 à Vienne Autriche, fils de Victor Hausmann, peintre ; 1900, arrive à Berlin; 1905, rencontre Baader*; 1912, subit l'influence des cubistes*, des futuristes*, des expressionnistes*, et visite Der Sturm*; 1915-1922, vit avec Hannah Höch*; 1918, rejoint Dada ; 1933, quitte l'Allemagne et après un périple européen, en 1938, s'établit en France; 1938-1945, arrête de peindre ; 1939, il se fixe à Limoges ; 1971, meurt le 1er février à Limoges.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Collagiste - Peintre

Présentation : Après avoir peint à la manière du post-cubise*, Portrait de Hannah Höch, (ca. 1916),  du Blaue Reiter*, Psychogrammes, (1917, MBABx), de Dada*, Material Dada, (1918), de l'abstraction géométrique venue du constructivisme*, Idée Abstraite, (1919), et à la manière métaphysique de De Chirico* (1920, MAMStE), en prenant des objets tout faits, des ready-made*, et en les modifiant, Tête mécanique, (1919), il travaille dans l'esprit de Dada en inventant, en 1918, le photomontage, quelques mois, semble-t-il, avant Heartfield*; il procède par collages et greffages, à base, notamment, de coupures de journaux, Le Critique d'art, (1919,Tate) ou P. (1921, KH) et ABCD, (1923-1924, MNAM). En inventant aussi des poèmes de "typographie optophonétique", Plakatgedicht, (1918, MNAM) ou Kp'erioum, (1919, musée de Rochechoiuart), il s'agit d'une suite de lettres découpées posées harmonieusement, sans sens. Notant que la vie moderne montre les objets en mouvement, il traduit celui-ci par des constructions photographiques comme Tatlin à la maison, (1920, MMS), Ombre, (1931) ou Nos Dames de Paris, (1939). Il refuse l'espace traditionnel, et la couleur liée à l'objet. Il invente une série de techniques : le montage d'expositions, le montage de négatifs, le photomontage, le photocollage, le photogramme, le photopictogramme , et la mélanographie, (1946).  Un autre apport au dadaïsme* sera des poèmes-affiches, des poèmes phonétiques, dits Phonogrammes, - en 1919, puis en 1946 -, pour lesquels il emploie l'écriture automatique; la lecture à haute voix de ces textes, en soi insignifiants, déclenche des sons euphoniques. Sa peinture, en 1920, est d'esprit constructiviste* et il y introduit la typographie. En 1927, il invente l'octophone, qui sur la base de la photoélectricité, transforme en musique les formes kaléidoscopiques. Entre 1959 et 1964, elle ressortit à l'abstraction* lyrique. Peu lyrique, il est vrai, Cible, (1964), aplatie portant une ébauche de coeur en so centre.

Expositions : 2005, Dada, Centre Pompidou, Paris, (G).

Rétrospective : 1974, musée national d'art moderne, Paris ; 1994, musée d'Art moderne, Saint-Étienne.

Musées : Musée de Rochechouart, fonds important

Citation(s) : On a dit :
- Man Ray et moi avons la réputation mondiale d'être les premiers photographes modernes mais en ce qui me concerne tout ce que je fais, je l'ai appris de Raoul Hausmann. (Moholy-Nagy).