Fiche de présentation

imprimer la fiche

BRAU, Jean-Louis

né le 10 juin 1930 à Saint-Ouen, Seine-Saint-Denis, France ; 1941-1947, bourlingue entre différents établissements scolaires à Gap, Marseille et Paris ; 1949, rejoint le lettrisme*; 1950, commence à dessiner et continue à écrire ; 1952, fonde l'Internationale lettriste, avec Guy Debord et Gil Wolman*; 1954, tentative de participation à la guerre de Corée ; 1958, bûcheron dans le Var ; 1963, fondation de la seconde Internationale lettriste ; 1985, meurt en août.

Type(s) : Artiste

Présentation : Polémiste, anarchiste, agitateur et artiste. Dès 1950, il dessine aux crayons de couleur, puis réalise des incisions sur carton (1952), des empreintes de main, rehaussée, (1954), des dessins à l'encre de Chine et gouache qui reproduisent des plans cadastraux de villes, (1956), des objets dada*, fil métallique sur papier-émeri, (1960), des gouaches qui s'approchent le plus des peintures traditionnelles, avec leurs deux couleurs appliquées hors dessin, celui-ci, ondulant, figurant girouette, main, outils, et autres formes figuratives, (1960-1961), des grattages, (1961-1962) dans lesquels il introduit des lettres. Il commence ainsi à les employer, disposant graphiquement des Lettraset rehaussées de dessin à l'encre, soit pour les reproduire au pochoir sur une toile aux côtés de dessin informel, The Goo that Jack Built, (1963) L'année suivante, il transfère lettres et images de journaux ou de magazines sur toile et la plastifie. Ce ne sont pas des collages gratuits, mais des compositions allusives de l'époque, de ses faits de société, des signes du temps, et non, comme tant d'autres, pour la relation insolite des images entre elles. En outre, sa technique de transfert et non de collage le rapproche a contrario de son ami Dufrêne* et des autres décolleurs.

Expositions : 1951, Metz (G) ; 1959, appartement de Wolman, Paris, (G) ; 1963, Salon Comparaisons, et Florence Houston Brown, Paris, (P) ; 1964, Musée de Verviers, (G) ; 1997, gal. 1900-2000, Paris, (P).