Fiche de présentation

imprimer la fiche

HATOUM, Mona

née en 1952 à Beyrouth, Liban de souche palestinienne ; Byam School of Art ; 1975, Slade, à Londres ;  y vit.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Installationniste - Vidéaste

Présentation : La lumière artificielle joue un rôle déterminant, So Much I Meant to Say, (1992, FNAC), avec ses 36 casiers métalliques et sa seule ampoule dotée de mouvement qui répercute sur les murs l'ombre devenant grillage de prison, ou des silhouettes de soldat pointant son fusil, Misbah, (2007), c.a.d. lanterne en arabe. Marbles Carpet, (1996), aux reflets moirés selon la position des billes de verre, ou Ready-Made*, Bukhara, (2004), objet familier de son enfance. Une carpette est dépouillées de ses laines pour tracer la carte du monde selon la projection de Peeters restituant chaque grandeur réelle aux continents, Bukhara, (2008). Present Tense, (1966), affiche la carte en pointillé des limites palestiniennes négociées à Oslo, sur des cubes de savon dont on sait qu'ils sont destinés à fondre. Elle est aussi vidéaste orientée vers le corps et photographe orientée vers les intérieurs, Deep Throat, (1996, Saat.) dans l'assiette d'un couvert disposé, se reflète le film des jeux de la gorge ou Nature morte aux grenades, (2007), i.e. les armes, en verre soufflé multicolores disposés sur une table roulante. Elle agrandit comme Therrien*, son aîné de cinq ans, mais elle s'attaque aux objets ménagers, Mouli-Julienne, (1999), dix-sept fois plus grand qu'une râpe à légumes usuelle. Elle projette Don't Smile you're on the Camera, (1980), le public assiste à sa propre image truffée des corps nus des assistants de l'artiste. So Much I Want to Say, (1983), elle apparait baillonée tandsq qu'une voix off, répète le tire. Roadworks, (1985), elle traîne, en performeuse*, des godasses , tandis qu'elle marche pieds nus, allégorie de la police ou des militaires. Web, (2007), immense toile d'araignée, dans les caves Pommery à Reims. Elle reconstitue l'intérieur sommaire de palestinien déplacé et lui donne l'allure d'une cellule d'incarcération, Mobile Home, (2005), elle dresse un mur de sacs de sable comme ceux de tranchées,mais is font germer des graines, Jardin suspendu, (2008).

Expositions : 1989, Hayward, Londres, (G) ; Artists space, New York, (G) ; 1990, Centre -Pompidou, Paris, (G) et 1994, (P) ; 1992, Mario Flecha, Londres, et Modern Art Museum, New York (P) ; 2004, Chantal Crousel, Paris, (G) et 2008, (P); 2009, Palestine, Ima, Paris, (G) ; 2010, Musée Rodin, Paris, (P) ; 2011, Biennale de Venise.