Fiche de présentation

imprimer la fiche

BORLAND, Christine

née en 1965 à Darvel, Airshire, Écosse, Royaume-Uni ; 1983-1987, Beaux-Artsde Glasgow; 1987-1988, université de l'Ulster, Belfast; vit à Glasgow; 1997, Turner Prize.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Auteur d'installations - Vidéaste

Présentation : En video* elle traite de la médecine légale et de l'anatomie, pour montrer le monde tel que le subissent les victimes de la criminalité et de manière clinique. Dans la suite adultérine de l'art corporel*. Non sans morbidité, elle projette des diapositives enchaînant les bocaux de formol d'un musée d'Histoire naturelle aux squelettes, et à la recomposition de son corps, For Life, (1994-1997). Auteur d'installations*, elle présente deux fauteuils censés occupés par Frankenstein et sa victime, avec le texte non publié dans l'édition originale, laissant paraître la tendresse de l'un pour l'autre, The Creature Monologue, (1997). Elle montre des foetus de jumeaux en cuir cousu, Phantom Twins, (1997), à la manière des mannequins employés autrefois dans les écoles de médecine, pour l'enseignement de l'accouchement. Elle poursuit les secrets du corps, de ce corps qi de la naissance à la mort est désormais médicalisé. Sans oublier que les moulages des déformations humaines et des étrangetés ethniques ont servi aux nazis pour leur projet d'eugénisme; elle les reconstitue en plastique cristallin, The Dead Teach the Living, (1997) : au sens propre comme au sens figuré. Un squelette et six diamants achetés à Anvers, tous deux carbones, s'affichent au même prix, 3 430 £ (1997). Trois carrés comparatifs de vaisselle blanche brisée, par trois armes différentes.

Expositions : 191, Kunstverein, Karlsruhe, (G); 1994, Tramway, Glasgow, (P); 1995, British Council, Prague, (P); 1997, Ensba, Paris (G), et FRAC, Montpellier, (P); Cent8, Paris, (P).