Fiche de présentation

imprimer la fiche

BOMBERG, David

né le 5 décembre 1890 à Birmingham, Midlands, Angleterre, Royaume-Uni; 1911-1913, Slade School, Londres; 1923-1927, séjourne en Palestine; 1934-1935, en Espagne; 1945-1943, enseigne à Dagenham; 1954-1957, à Ronda, Espagne; 1957, meurt le 19 août à Londres.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Au départ, en 1911, il est post-impressionniste*, puisque c'est ainsi que l'on se forme. Ses véritables débuts sont d'emblée marqués par l'avant-garde, on le baptise cubiste* alors même qu'il est proche des vorticistes*, Vision d'Ézéchiel, (1912-1930, Tate), des artistes cinétistes*, Jiu Jitsu, (1913, ibid), avec ses carrés divisés en triangles, gris, bruns et blancs et, focalisant le regard, une accumulation dense au centre, ou The Mud Bath, (1914, ibid), où les baigneurs se détachent à peine d'un lacis de géométries colorées disposées en damier. Cette allusion à la réalité lui paraît encore superflue et Composition en vert, (1914) le rapproche de l'austérité des néoplasticiens*. Mais ses efforts ne sont pas reconnus; il se retire de la scène artistique et laisse passer une dizaine d'années avant de ne plus peindre portraits, paysages et fleurs dans un mélange de réalisme et d'abstraction à dominante expressionniste*. Siloë et le Mont des Oliviers, (1923) s'inscrit dans la tradition, alors qu'au début des années 30 (1935), il se livre à un expressionnisme* violent proche de celui des ashkénazes de l'école de Paris*, Le Chapeau rouge, (1931). Enfin, Écoute, oh Israël !, (1957) s'étale dans des à-plats flous.

Expositions : 1914, Chenil Gall. Londres.

R├ętrospective : 1988, Tate.