Fiche de présentation

imprimer la fiche

STEINBERG, Saül

né le 15 juin 1914 à Ramnicularat*, Transylvanie, Roumanie; fils du peintre Moritz Steinberg; frère de Lica Roman*; 1932, philosophie et lettres à l'université de Bucarest; 1933-1940, faculté d'architecture de Milan; 1936, publie ses premiers dessins humoristiques dans Bertoldo, Milan; 1940, dans Life et Harper's; 1941, quitte l'Europe pour les États-Unis et épouse Hedda Sterne*; s'engage dans la marine de guerre; 1943, naturalisé américain; 1945, publie dans le New Yorker le premier de 642 dessins t de 85 couvertures; 1946, démobilisé et n'arrête plus de déménager et de voyager; 1999, meurt d'un cancer, le 12 mai, à New York.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Dessinateur

Présentation : Qu'est ce qui fait qu'un dessinateur humoristique accède au rang d'artiste? Son talent, sans doute; le fait, probablement, d'avoir peint quelques toiles ou produit quelques "objets"; celui d'avoiur ds amis célèbres; enfin, très certainement, d'avoir été retenu par de grands lieux muséaux. Depuis 1936, il développe son incontestable humour comme "cartooniste", s'attachant aussi bien, de son trait gracile et roide aux figures, Woman in tub, (1949, fondation SS), femme dessinée dans une baignoire réelle, puis photographiée; aux sites Wilshire & Lex, (1994, ibid.), croisant les boulevards de Los Angeles et de Manhattan, nommés au sol devant les voitures et ouvrant sur une multitude d'architectures orientales; aux scènes de genre, Techniques at a Party, (1953, ibid.) chaque personnage relevant d'une technique différente, puisque chaque personnage est différent; aux lettres aussi, I AM, I HAVE, I DO, (1971, ibid.), dans trois corps imaginaires formant construction. Certaines compositions sont un rébus, Knight and Pineaple, (ca. 1970, ibid.), petit chevalier attaquant un immense ananas; la plupart de ces dernières étant faites de juxtaposition de dessins, collages, tampons, indépendants les uns des autre. De 1952 à 1974, il range, sous plexiglas, des objets différents sagement rangés et fabrique des souvenirs répétitifs de la panople du parfait dessinateur à dimension réelle, Sketchbook Table, (1971, fondation SS.), ou l'installation* Library, (1986, ibid.) contenant sa bibliothèque idéale en livres de bois titrés de ses favoris. De 1959 à 1965, il découpe des portrits, silhouettes de papier d'emballage, rehaussées de traits épais, symétriques (ibid.). En 1969-1974, il peint des toiles aux larges horizons polychromes, peuplées de petits personnages noirs. En 1971, il réalise de vastes compositions faites de traits nirs, de collages et de tampons. Il développe sur grandes surfaces ses dessins colorés, The Americans, Cocktail, (1958, MRBxAB), pourvu de textes et Drug Store, (1958, ibid.), aux visages raides à la Lindner*. Vers 1980, il remplace le stylo à encre par des feutres, Canal Street, (ca. 1990, fondation SS), magnifie une rue sordide, la prenant en contre-plongée. Il grince et griffe, un peu fils du cubisme*, un peu fils du vérisme*.

Expositions : 1943, Wakefield, New York, (P); 1951, L'Obelisca, Rome, (P); 1952, Parsons & Janis, New York, et ICA, Londres, (P); 1953 1988, Maeght, Paris, (P); 2008-2009, fondation Henri Cartier-Bresson, Paris, Kunsthaus, Zürich, Dumwich Hall, Londres et Museum für Kunst und Gewerbe, Hambourg (P).

Rétrospective : 1978, Whitney, New York; musée de Washington, Serpentine Gallery, Londres; 1979, Fondation Maeght, Saint-Paul-de-Vence ; 2009, musée Toni Ungerer, Strasbourg, (P).

Musées : fondation Saul Steinberg, New York.

Citation(s) : Il a dit : -Je n'appartiens pas tout à fait au mone de l'art, de la bande dessinée, ou de la presse magazine, alors le monde de l'art ne sait pas très bien où me mettre. -J'ai toujours pensé qu'on ne peut énoncer certaines choses qu'en les trasnformant en canulars, en calembours,On a dit :Je crois qu'aucn autre artiste n'a su comme lui ou n'a réussi comme lui à faire de la caricature un langage et une critique métaphysique. (Ionesco).