Fiche de présentation

imprimer la fiche

PEELLAERT, Guy

né le 6 avril 1934 à Bruxelles, Belgique; Beaux-arts Saint-Luc de Bruxelles; 1953, décorateur de théâtre; 1960, publicitaire; 1964, séjourne aux Ettas-Unis; 1967, s'installe à Paris; 1974, crée des pochetts de disque; 1976, des affiches de cinéma; 1991, des fresques éphémères; 2008, meurt le 17 novembre à Paris, d'un cancer.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Il commence par la décoration pour le théâtre et le cinéma. Avec Les Aventures de Jodelle, (1966), -et pour inspiratrice Sylvie Vartan- l'une des premières bandes dessinées érotico-policière, traitée dans une grande économie de trait, le rapproche du pop * comme Pravada, la surviveuse, (1968), inspirée de Françoise Hardy. Collagiste*, il se rend célèbre par une carte de voeux pour le ministre de l'Intérieur - alors Jean-Pierre Chevènement -, où l'on voit Napoléon troussant Jeanne d'Arc. (2000). Il tend par sa  technique  à faire perdre de vue son intervention. Il dessine Rock Dreams, (1973), page par page, sur un calque, photographie celui-ci, y ajoute aerosol, mine de plomb, gouache, pastel, etc.et rephotogrphie. Peintre, il se penche avec nostalgie et une technique photographique qu'il pratique également, en couleur sur le monde Rock des années 1970-73, Les Whos, l Elvis Presley, David Bowie, dans éclairage de disco, Rock Dreams, (1974); il les met en scène, les Beatles prenant le thé avec la Reine, Jim Morisson habillé de satin, dans sa baignoire, les Stones en uniforme nazi, etc. Il est affichiste de films, pour le français Alain Jessua, en 1967, puis pour les américains Scorcese, Taxi Driver, (1975)  ou  Robert Altman, Short Cuts, (1991).  Il crée des  pochettes de disque. Toujours il transforme le système des vedettes en dessins dévêtus aux couleurs psychédéliques, qui ...inspirent les couturiers. Sa technique mixte se nourrit d'images dont il est boulimique; il part de photos, les agrandit, les peint à l'aérographe ou à la gouache, au pastel, à l'encre, au crayon, y insère des collages et aboutit à une composition personnelle comme Ray Charles, (s.d.).

Expositions : 1976, (P); 2003, Valérie Cueto, Paris, (P); 2005, Lodz, Pologne, (P); 2009, musée Maillol, Paris, (P).

R├ętrospective : 2001, maison européenne de la photographie, Paris.