Fiche de présentation

imprimer la fiche

SARMENTO, Juliao

né en 1948 à Lisbonne, Portugal ; Beaux-Arts de Lisbonne ; vit à Sintra.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Il figure parmi ces muralistes expressionnistes* qui, sur un fond monochrome à la couleur des enduits, tracent des silhouettes inachevées comme des esquisses de dessins de mode : une jupe et l'amorce des jambes, une robe dégrafée et la pose des bras, ou un buste romain enlacé et narquois. Ou partageant le support en trois cases irrégulières, il collectionne un trombone, un rameau d'olivier, un couple sur escarpolette, Just a Skin Affair (1988, FCG).
Dans un registre différent, il parsème un fond sombre d'une poussière d'étoiles, segment de galaxie, Jour obscur et Lumière (1990). En 2002, l'érotisme jusque là latent se déploie en ombres chinoises, sur de grands formats qui illustrent le Kama-Soutra et, dans l'un des tableaux suivant The Residues Narrative Structure (2003), le titre incorporé explique la démarche. Le noir et blanc est mis au service d'un post-pop* d'objets banals. La video en couleur, érotise des propos sur la texture des couleurs, (2011).
Il est aussi sculpteur, posant une femme dont la tête est remplacée par un sac devant un miroir dans lequel le visiteur se trouve capté, Guibert, (2008). Installationiste, Fourth Easy Piece, (2014).

Expositions : 1974, Texto, Loureço Marquès (P) ; 1977, Centre de diffusion des arts, Lisbonne (P) ; 1982, Dokumenta, Kassel ; 1984, Juana de Aizpuru, Madrid (P) et E.-O. Friedrich, Berne (P) ; 1987, Grand-Palais, Paris, (G) ; 1991, Montenay, Paris, et gal. de France, Paris (P) ; 1997, Biennale de Venise ; 2012, Daniel Templon, Paris, (P)  2014, Musée d'art moderne, Nice, (P).

R├ętrospective : 2012, Fondarion Serralves, Porto.