Fiche de présentation

imprimer la fiche

PETLIN, Irving

né le 17 décembre 1934 à Chicago, Illinois, États-Unis d'Amérique ; 1956, Art Institute de Chicago ; 1956-1957, École d'art de l'université de Yale ; 1959-1963, séjourne à Paris ; vit à New York et Paris.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Il rend le mouvement, tantôt par des stries de couleurs orangées, contrastées qui suggèrent le jeu de la lumière sur des groupes en marche, Connecticut Expulsion, n°11, (1963), tantôt par la multiplication des membres inférieurs, avec plus de parcimonie cependant, que le Nu descendant l'escalier de Duchamp*, ou par la césure de ces membres, la partie du dessous étant déjà au-delà de la partie supérieure. Les sujets se détachent en dominantes jaunes ou blanches sur des fonds uniformément beiges ou crème. Dans les années 90, il est paysagiste. Ayant regardé l'arbre isolé de Mondrian*, il exploite toutes les variantes que la ramure d'un tronc dépouillé par l'hiver permet. Il peint aussi des vues urbaines. Sans presque toucher la toile qui est souvent laissée à nu. Avec des gris et des jaunes répartis en zones. À cette dualité il apporte encore des zones de " passage à vide " comme un coup de jour dans une photo délicate. Il est aussi portraitiste au fusain sur papier des célébrités littéraires américaines de Paris, insistant sur les yeux ou les lunettes qui attirent en premier le regard, Keith Waldorp, (1993). À la fin de la décennie, il amplifie ce dessin à l'huile de droites répétées sur la toile sans préparation, et y ajoute une touche de surréalisme. C'est ainsi que l'on a Troie, (1999), ou Beaubourg sur canal, avec ses parties colorées, comme une lumière focalisée, son âne noir, sa figure bleue, et ses comètes noires et bleues. Ses pastels sur papier sont moins cloisonnés, plus étalés.

Expositions : 1956, Chicago, (P) ; 961, Du Dragon, Paris, (P) ; 1994, 1999, Thessa Herold, Paris, (P).