Fiche de présentation

imprimer la fiche

PELAYO, Orlando

né le 14 décembre 1920 à Gijon, Asturies, Espagne; 1939, contraint à l'exil après la guerre civile à laquell il a participé dans les troupes républicaines, il s'établit à Oran, Algérie; 1947, s'installe à Montparnasse*; 1990, meurt le 15 mars à Gijon, où il est retourné sentant sa fin prochaine.

Type(s) : Artiste

Présentation : Fortement marqué par la tradition dramatique espagnole, celle de elázquez et de Goya, il rompt provisoirement avec la figuration, pour peindre dans des palettes dorées des paysages abstraits*, voire des oeuvres non-figuratives (1955-1961), évoluant vers un chromatisme sombre. De cette période datent quelques portraits epressionnistes* dans lesquels la dureté du trait saisit l'essentiel du visage. Gaudeamus-sic transit (1957, Mus. d'Albacete) invente une abstraction lyrique faite de plots se rencontrant comme des cellules géantes prêtes à s'accoupler. Les teinte oscillent entre le noir, le gris et le blanc, rehaussés d'un coup de couleur plus vive. C'est de ce magma que vont sortir, petit à petit, le retour à la figuration, visages faits de balafres ajustées, et un monde où domineront la cuirasse et le heaume, l shishak, le morion ou le burgonet. Ses compositions seront désormais des amas de ferraille organisés dans la nuit de la couleur et la tragédie de la forme. Les figures bâillonnées, les crucifixions, les " portraits " de personnages du XVIe siècle rendentla hauteur empesée et endeuillée du monastère de Yuste lorsque Charles-Quint s'y fut retiré.

Expositions : 1944, 1950, Colline, Oran (P); 1949, Salon d'Automne, Paris; 1954, Suillerot, Paris (P).

Rétrospective : 1992, couvent des Cordeliers, Paris.

Musées : la donation à la Junte des communutés de Castille-La Manche est principalement attribuée au musée d'Albacete.