Fiche de présentation

imprimer la fiche

NOWOSIELSKI, Jerzy


né le 7 janvier 1923 à Cracovie, Pologne ; 1940-1943, Institut technique d'arts plastiques de Cracovie ; 1942, devient moine ; 1943, la foi l'abandonne ; 1945-1947, Beaux-Arts de Cracovie ; 1949-1955, est interdit d'exposition au nom du réalisme socialiste*, devient assistant de Tadeusz Kantor* aux Beaux-Arts de Cracovie ; 1957-1962, enseigne aux Beaux-Arts de Lodz ; 1962-1976, aux Beaux-Arts de Cracovie ; docteur honoris causa de l'université Jagellon.

Type(s) : Artiste

Présentation : De son bref passage dans un monastère, il lui reste le sens de l'icône. Durant la période du réalisme socialiste*, il s'y voue. Ses paysages, ses églises orientales à bulbes et à croix potencée, situent son univers, ainsi que sa mise en page de toile sur la toile : le sujet se détache circonscrit à une surface elle-même posée sur un fond vert pomme. Cette oeuvre profane est d'une abstraction* proche du surréalisme*. Des paysages inanimés dont le périmètre des formes s'éloigne de la réalité. Ainsi de Paysage, (1979), sur une plage vert bouteille, deux bandes étroites indiquent de chemins dont l'unmène à une minuscule église tandisqu'au sommet de la toile deux demi-nuages pendent. Sa figuration n'est pas réaliste*, elle est hiératiquement équivalente ; elle se ressent du constructivisme* : les rectangles ont une importance prépondérante, dans la structure de ses églises; les triangles aussi qui s'alignent par trois, en toits. Ses portraits sont dépouillés, un buste court se détachant sur un fond sombre uni. À l'opposé, il trace aussi des silhouettes floues de nus o de monastères perdus dans la brume, moins rigoureux. Il use d'une symbolique des couleurs aux dominantes vives, éclatantes, crues même; il ne recourt au noir du mystère qu'assez rarement.
 

Expositions : 1955, (G) ;1956, Biennale de Venise ; 1959, de Sao Paulo et 2000, (P).1960, New York, (G) ; 1990, Institut polonais, Paris.

R├ętrospective : 1974, Cracovie.