Fiche de présentation

imprimer la fiche

AUJAME, Jean-Claude

né le 11 mai 1905 à Aubusson, Creuse, France; 1922-1923, Beaux-Arts de Rouen; études de droit; 1930, s'installe à Paris; 1939-1942, mobilisé il est fait prisonnier de guerre; 1942, s'installe à Sauvagnat-Sainte-Marethe, en Auvergne; 1950, enseigne aux Beaux-Arts de Paris; 1965, meurt le 5 juillet près de Moulins dans un accident de voiture.

Type(s) : Artiste

Présentation : Il débuta, en 1925, à l'époque des garçonnes, par ue belle facture, d'une belle matière, tantôt ondulante, tantôt floue, parfois même sagement soutinienne* Portrait de Macé, (1929). Très tôt, il ressent le goût du symbolisme dans ces Hommes volants de 1931, par exemple, don les branches d'arbres anthropomorphes sont balayées par le vent. Le réalisme académique du milieu des années 20, inspiré de l'Italie du cinquecento, l'influence, Portrait tristes, Yvonne et Jean Aujame, (1937). Au lendemain de la captivité, les carmes chromatiques et graphiques de l'école de Paris* le saisissent, Les Amis de Cagnes, (1949, Mus. d'art de Clermont-Ferrand). Il se dira " animiste "; soit; si cela veut dire que l'on affectionne la mythologie, l'allégorie, le symbolisme. Les masques apparaissent aux yeux vides, à la chevelure mêlée d'algues d'Ophélie, aux brumes attirantes du Grand Meaulnes; parfois, il y a un retour à la fermeté, à l'équilibre rigoureux de la composition, L'Apprenti sorcier, (1954, Mus. de Clermont-Ferand). Dans les années 60, le graphisme joue à nouveau du flou, la palette des teintes humides des sous-bois exprimés dans des verticalités tremblantes peuplées d'elfes ou de sylphes, Les Grandes Baigneuses aux roseaux, (1961, MNAM, Paris).

Expositions : 1931 Drouant.

R├ętrospective : 1968, Galliera, Paris.