Fiche de présentation

imprimer la fiche

LAMBERT-RUCKI, Jean

né le 17 septembre 1888 à Cracovie, Pologne ; Beaux-Arts de Cracovie ; 1911, arrive à Paris et fréquente à Montparnasse*; devient l'assistant de Jean Dunand*; 1932, naturalisé français ; 1967, décède; 1971, son atelier est dispersé à Paris.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre - Sculpteur

Présentation : Il va de la géométrisation de l'espace et de la lumière, Notre-Dame de Paris, (1923, Mus. Bröhan, Berlin), à des constructions urbaines, rues en plans successifs superposés et décroissants, avec dans l'interstice de deux géométries une silhouette d'homme mi-caché, L'Espion, (1924), à la manière du Survage* des années 20. Il applique la même manière à des paysages industriels, Le Borinage, (1939, ibid.). Son style, haut en couleur, syncrétise le postcubisme*, Jeune femme à la robe bleue, (1931), et l'Art déco*. Il fait une brève incursion vers la non-figuration*, Vision sculpturale, I et II , (1938, ibid.), et une autre dans le surréalisme*, Carnaval, (1932, ibid.) et Carnaval, (1939).
Il est aussi sculpteur, multipliant les genres. En 1927 ses bronzes lisses s'inscrivent à la fois dans sa peinture et dans l'Art déco*, Le Dompteur, (ca. 1932).  Ensuite, dans les années 30, il les peint tout en leur gardant une forme peaufinée fidèle à cette tradition. Volte-face à la fin de ces mêmes années, où ont le croirait conquis par l'art brut* : rugosité, approximation et fantaisie. Il donne l'impression de travailler le plâtre, creuse une plaque de deux trous pour les yeux, érige des totems ajourés. Enfin, l'année 1950 le voit souder la tôle à la manière du Julio Gonzales* du milieu des années 30.

Expositions : 1920, Léonce Rosenberg, Paris, (G) ; 1943, Drouant-David, Paris, (P) ; 1997, Jacques De Vos, Paris, (P).

Musées : Musée Bröhan, Berlin, une vingtaine d'oeuvres.

Lieux publics : 1938, Chemin de croix, église des Trois Ave, Blois.