Fiche de présentation

imprimer la fiche

ANSELMO, Giovanni

né en 1934 à Borgofranco d'Ivrea, Piémont, Italie ; 1966, abandonne le métier de graphiste pour se consacrer uniquement à celui de plasticien ; 1967, fait partie de la première exposition Arte povera*, à Turin ; vit à Turin.

Type(s) : Artiste

Présentation : De 1959 à 1964, il se cherche et peint à l'huile. L'énergie et son entropie sont au centre de son arte povera. Mon ombre projetée vers l'infini, du sommet du Stromboli, (1965) ; comme l soleil est de l'autre côté de la montagne, il ajoute des ombres virtuelles sur la photographie.  Direction, (1965-1967), série, incorpore une boussole dans une pièce de bois ou de pierre, de grande dimension, et le reprend en 2010, dans un monticule de terre.  Une oeuvre doit vivre comme un être biologique, Sans titre, (1968, MNAM), avec sa laitue insère entre des blocs de pierre, et il faudra, une fois fanée, la remplacer pour que les blocs ne se séparent pas. Des flots de coton débordent d'un cube d'acier, Sans titre, (1968), un cordage se termine sur un bâton, Torsion, (1968, SMAK), des voiles sont associées à des pierres taillées. Depuis 1969, le phénomène de la gravité, en accentuant le recours à la pierre, est au centre de ses préoccupations, 300 Millions d'années, (1969, MAMVP), un bloc d'anthracite creusé et éclairé de l'intérieur, ou Sans titre, (1982-1989), avec quatre-vingts toiles sur châssis supportant vingt blocs de granit, met en évidence les problèmes de résistance des matériaux, ou encore Sans titre, (1990), fait de vingt-deux blocs de granit, aux entailles visibles, pendus au mur. Il reprend sa démonstration en 2010 avec Pendant que les pierres et les couleurs sont un poids, pondéreuses plaques de granit apparemment légères.   C'est l'envahissement du monde extérieur dans l'espace d'exposition, comme l'indique une main perdue au bord d'une toile nue, Ailleurs pendant que la main l'indique, (1980).

Expositions : 1965, Sperone, Turin, (G) ; 1968, Sperone, Turin, (P) ; 1969, Sonnabend, Paris, (P) ; 2010, Marian Goodman, Paris, (P) ; 2011, Ailleurs, Espace Louis Vuitton, Paris, (G).

R├ętrospective : 1979-1980, Kunsthalle, Bâle, Van Abbe Museum, Eindhoven, et  Musée de Grenoble; 1982, MAMVP, Paris ; 1989, Galleria civica, Modène, et Musée d'Art contemporain, Lyon ; 1993, Centre d'art contemporain, Genève; 1996, Musée d'Art moderne et contemporain, Nice.