Fiche de présentation

imprimer la fiche

BROWN, Jacques

 vvvvvvvvvv   né le 22 octobre 1918 à Paris, France ; 1933-1938, Sciences-politiques, Paris ; 1938-1945, Rédacteur au ministère de Finances; 1945, se consacre exclusivement à l'art ; 1970, intoxiqué par le polyester, interrompt la sculpture ; 1991, meurt le 21 décembre à Paris.

Type(s) : Collectionneur - Ecole - Galeriste - Lieu

Technique(s) : Sculpteur

Présentation : Après des premières litho (1949) et des premières lino,(1950), Trois personnages à cheval, (1953), lignes incisées dans fond noir il découvre et pratique le polyester stratifié, en 1954. On lui commande alors le renouvellement de la carrosserie de la Bugatti et c''est le début de sa sculpture monumentale ; auparavant, il s'est livré à des Embryons, (1949), informels puis à de petits bronzes animaliers lisses et dépouillés, Le Cavalier, (1950), et à des visages  souffrants, Tête, (1950-1960).
Peinture sur velours : 1957-1959 :
iLe signe de l'infini dans un cercle et de la peinture industrielle, mêlée àl'huil en couleurs châtoyantes ; rappel des bannières non-figuratives. Une centaine d'oeuvres. 
Il érige dans un métal martelé un immense Christ (1956), qui sans raison, fait scandale ; en polyester un Ecce Homo, (1954), tout couvert des cheveux tressés qui lui tombent de la tête, et un  très allégorique Etienne-Martin, (1967-1974), portant sur la tête le sac de ses idées et assailli aux pieds par des serpents envieux, 
Théâtre : 
Il passe à son grand oeuvre, Le Théâtre du Chariot et des Coquilles, commencé en 1965 .Tout en polyester stratifié, il imagine une série de chars kitsch en souhaitant, s'il aboutit que la morale d'une "justice juste" triomphe. Il  réalise Char capricorne, (1966) et Coquille noire aux deux cobras dressés l'un contre l'autre ; d'autres pièces sans doute mais n'achève pas son propos ;  la musique devait être de Xenakis.
La maladie due aux émanations de polyester lui fait interrompre l'usage de ce matériau ; il donne alors des peintures sur velours, sombres et informelles, couvre des livres de comptabilité  de dessins ironiques et fantastiques, (1970-1985).

Expositions : 1960, Meyer, New York, (P);1968 Fondation de Rotschild, Paris, (P) ; 1991, meurt le 21 décembre à Paris.

R├ętrospective : 2013, La Cohue, Vannes.