Fiche de présentation

imprimer la fiche

JANSSON, Eugène

né le 18 mars 1862 à Stockholm, Suède ; 1874, diverses maladies sont diagnostiquées qui lui laissent des séquelles; 1879, école des métiers d'art et école technique du soir, Stockholm ; 1881-1883, Beaux-Arts de Stockholm ; 1903, long voyage en Italie où il admire les antiques ; 1915, meurt le 16 janvier à Stockholm, d'une hémorragie cérébrale.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Auteur du XIXe siècle dont la facture le rattache aux précurseurs du XXe. Après une courte période impressionniste (1884-1889), il se lance dans une peinture bleue pour traduire les nuits de la ville qu'il ne quitte pratiquement jamais. La couche d'huile est non seulement mince, mais elle montre le tracé du pinceau, à une époque où l'art reçu est plutôt celui du lissé, Soir d'août à Roselund, (1893, Mus. de Linköping). Cette nuit est piquée de la lumière restreinte de réverbères qu'il fait claquer en étoiles. Il anticipe des ingrédients du futurisme*, la pose de la touche de Russolo*, les lumières des lampadaires de Balla*. Tout en se gardant bien de vouloir traduire le mouvement. Sa palette n'est que variante de bleus, ses paysages, des panoramiques de Stockholm, Riddarfjarden, (1898, MMS). Le graphisme général est ondulant, ce qui le rapproche de Munch*, mais retenue gardée, Au crépuscule, (1902). Deux ans plus tard s'achève, au moment où commence le siècle, une peinture qui en relève par sa modernité. À compter de 1904 et jusqu'en 1914, il se consacre à l'exaltation du corps masculin, aveu de son homosexualité. Encore une fois, il refuse le noir et y substitue le bleu pour border ses anatomies nues dans des bains publics ou dans les gymnases, Bal des matelots, (1912), dans lequel on retrouve l'application de la couleur en lignes. La chair n'est pas réjouissante et la facture semble plus proche de celle d'Hodler* que de celle des contemporains.

Expositions : 1885, gal. Blanche, Stockholm (G) ; 1905,Association des artistes, Stockholm, (P).

Rétrospective : 1918, Liljevalchs, Stockholm ; 1999, musée d'Orsay, Paris.