Fiche de présentation

imprimer la fiche

RODIN, Auguste

né le 12 novembre 1840 à Paris, France ; 1854, École de dessin, Paris ; 1864, rencontre la couturière Rose Beuret, modèle, maîtresse et épouse ; 1883-ca.1898, Camille Claudel, praticienne et maîtresse ; 1890, abandonne la sculpture pour le dessin ; 1893, s'installe à Meudon dans la Villa des Brillants ; 1901, présente son oeuvre dans un pavillon spécial à l'Alma durant l'exposition Uverselle de 1900 ; 1904-1912, Gwendolen John*, modèle et maîtresse ; 1905, Rainer Maria Rilke devient son secrétaire ; 1917, meurt le 17 novembre à Meudon ; y est enterré avec Rose

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Sculpteur

Présentation : L'Homme qui s'éveille à la nature, (1877), l'une de ses premières sculptures. Il obtient -et avec quelle renommée depuis 1900 surtout- la synthèse du classicisme, du naturalisme et du symbolisme pour faire du Rodin. Comme suite à L'Age d'airain, (1880), il est accusé de montrer des moulages. Sa manière est perceptible dans La Porte de l'Enfer, (1890), quand il assemble des détails sculptés séparément pour les incorporer à une oeuvre définitive. Pour son Balzac, (1898), il choisit de donner a primauté à la robe de chambre de l'écrivain dont émerge le visage.
Des centaines de dessins subsistent, préparatoires aux sculptures. Quand il arrête celles-ci, il dessine comme tel avec un sens de la modernité le corps de la femme ; un trait gracile de graveur la fait apparaître comme en réserve d'une seule couleur qui la met en valeur.
Un bronze tardif, plus lisse qu'à l'ordinaire, tiré en 2 ex.Groupe d'enfants, (ante 1916), ou Frère et soeur, ca.1905, ou encore Faunesse à genoux, (1910).

Expositions : Pour la sculpture, 1900, Exposition universelle, Paris, pavillon particulier, place de l'Alma. Pour les dessins, 1903,, Sécession, Berlin, (P)  1907, Bernheim-Jeue, Paris, (P) ; 2012, Musée Rodin, Paris, (P).

Musées : Musées Rodin, Paris et Meudon ainsi  que Philadelphie, Etats-Unis, 340 oeuvres.

Citation(s) : On a dit :
- Elève de Dieu    (Rainer Maria Rilke)/

Archives : Musée Rodin, Paris qui multiplie les fontes.