Fiche de présentation

imprimer la fiche

EPSTEIN, Mitch

né en 1952 à Holyoke, Massachusetts, Etats-Unis d'Amérique ; 1971-1971, Rhode Island School of Design, Providence ; 1972-1974, Cooper Union, New York ; 1978, premier voyage en Inde ; 1992-1995, six voyages au Vietnam ;

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Photographe

Présentation : Documentariste, de voyages puis de Family Business, (2003), sur la faillite de son pè!re comme suite à un incendie, il se coit confier par le New York Times, un reportage sur les sources d'énergie aux Etats-Unis, American Power, (2003-2009). A l'origine, Cheshire, village de l'Ohio, rasé comme suite à la pollution des sols par L'American Electric Power qui indemnise forfaitairement les habitants à condition qu'ils renoncent à ester, Centrale thermique, de Gavin, (2003).  Commence alors un long circuit enregistrant à le chambre sur pied tous les dégâts occasionnés par la production d'énergie et la dégradation du paysage, des mines de charbon aux centrales nucléaires et à l'éolienne, images d'horreur, Carson, Californie, (2007) ou Lycée de Poca, Virginie, (2004) ; il subit des menaces policières  autant que les dérèglements climatiques de Katrina en 2005 ; il conclut par des paysages indemnes devant lesquels on se prend à  respirer. Sa démarche est l'inverse de celle d'Ohno* au Japon, il persiste et signe tandis que son confrère japonais reste ébloui par la main de l'homme.

Expositions : 1979, Light Gall. New York, (P) ; 2004, Rencontres d'Arles, (P) ; 2007, Thomas Zander, Cologne, (P) ; 2011, Fondation Cartier-Bresson, Paris, et Tate Modern, Londres, (P).