Fiche de présentation

imprimer la fiche

HEPWORTH, Barbara

née en 1903 à Wakefield, Yorkshire, Angleterre, Royaume-Uni ; 1920-1921, Leeds' School of Art ; 1921, Royal College of Art, Londres ; 1924-1926, vit à Rome ; épouse le sculpteur John Skeaping ; 1931, rencontre Ben Nicholson* ; 1932, adhère à Abstraction-Création* ; 1934, travaille avec Moore* ; donne naissance à des triplés ; 1938, épouse Nicholson ; 1939-1945, s'établit à Saint-Ives*, Cornouailles, et est contrainte de négliger son travail pour faire face aux contraintes de la guerre ; 1951, divorce de Nicholson ; 1975, meurt le 20 mai à Saint-Ives.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Sculptrice

Présentation : Dans les années 30, elle abandonne la figuration pour l'abstraction* du corps humain, Composition, (1932, Tate) Travaillant avec Moore, il est difficile d'identifier leurs œuvres, Two Forms, (1934, Moore) et Two Forms, (1934, Hepworth).
Elle arrive à la non-figuration*, où elle domine par ces menhirs polis, lisses comme un Brancusi*, présentés souvent par deux, en marbre ou en bois précieux, Two Forms,  (1935, HIR ). En 1936, elle tend entre les lèvres percées des anfractuosités de la matière, un réseau de fils parallèles. Elle réalise des dessins préparatoires qui sont des œuvres graphiques à part entière. Elle s'intéresse aussi à la chirurgie et fait des analyses perspicaces des différents genres d'interventions, Reconstruction, (1947, ACC) ou Fenestration of the Ear, (1948, Tate). Exceptionnellement, on la voit respecter les règles du néoplasticisme*, Construction-Crucifixion, (1966), cadres de fer noir et plaques en primaires. Elle est souvent et injustement considérée comme l'émule de Moore.

Expositions : 1928, Beaux-Arts Gall., Londres.

Rétrospective : 1943, Temple Newsam House, Leeds ; 1961, Whitechapel Art Gallery, Londres ; 1965, Kröller-Muller, Otterlo ; 1968, Tate, Londres.

Musées : musée Barbara-Hepworth, Saint-Ives.