Fiche de présentation

imprimer la fiche

BOKSAN, Kossa

née le1er janvier 1925 à Berlin, Allemagne d'origine serbe ; 1947, Beaux-arts de Belgrade ; 1948, épouse Pierre Omcikus* ; 1952, s'installe à Paris ; 2009, meurt le 21 novembre à Belgrade.

Technique(s) : Peintre

Présentation : Au départ, on croirait voir un peintre d l'École de Paris. La palette est cuivrée, l'atmosphère tragique come le graphisme, donnant un expressionnisme tempéré dans la forme, Ulcinj, (1950). Le trait noir, soulignant, s'épaissit comme chez Rouault*, Mademoiselles, Mesarovic, (1951, Galerie des portraits,Tuzla), allant jusqu'à se confondre avec les barlotières, Les Garçons et le vitrail, (1951). Vers le milieu des années 1950, elle s'essaie, sans grand lendemain, à la non-figuration, géométrique, Abstraction orange, (1954), puis lyrique qui par ses coups de brosse, Informel, (1963), ou Erneke, (1963),  annonce son ultime manière, la plus personnelle qui débute en 1965, avec des cercles et des anneaux et des émissions Le Soleil au fond foncé, (1965, Banque de Ljubljanska, Novi Sad), ou Icare dans l'enfer, (1973). L'astre figure souvent dans les toiles qui viennent, mais surtout leur dimensions s'accroît, elles sont monumentales, tout détail abandonné; les formes seules subsistent dans leur couleur pondéreuse et ignée, Le Bateau Ivre, (1967). Le raccourci apparaît, Icare et l'ombre, (1970), radical dans Le Radeau de la méduse, (1975), pieds et premier plan et seins à l'arrière, en bleu nimbé de violet. A compter du milieu des années 1980, le pinceau se déchaîne, balayage ou festonnage, peu importe, elle retrouve la rage des Naufragés, (1978), Icare et la femme, (1990) ; gros plan sur des sections d'arbres, Le Bougainvillé, (1985), ou Maronnier fleuri, (1991).  et Terra Sacra, Les pivoines du Kosovo, (2000) offrande de fleurs à une église orthodoxe au loin.  Elle peint au mégaphone.  Elle est aussi collagiste, mosaïste et cartonnière de tapisserie.

Expositions : 1950, Rijeka, (G) ; 1951, Ulus, Belgrade, (G) et 1952, (P)  ; 1963, gal. Atelier de la monnaie, Lille, (P) ; 1-974, Il Grifo, Rome, (P) ; 1954, Le Dôme, Paris, (G) ; 2003, centre culturel de Serbie et du Montenegro, Paris, (G) ; 2006, 2010, Centre culturel de Serbie, Paris, (P)

R├ętrospective : 2001, Musée national, Belgrade.