Fiche de présentation

imprimer la fiche

SIMON, Taryn

née en 1975 à New York, Etats-Unis d'Amérique ; sémiotique à la Brown University ; travaille pour le New York Times Magazine.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Photographe

Présentation : Elle dénonce par l'image la fausseté de la photographie. Et d'abord celle des innocents déclarés coupables par la justice et dont l'image est prégnante, qu'elle ramène sur les lieux de leur crime supposé, The Innocents, (2003). Elle publie une couverture du magazine Playboy pour braille, (MNAM). Elle prend dans la même pose devant un fond nu et pâle, des individus assis de divers âges et reconstitue ainsi une généalogie et les méfaits de liens familiaux, en dix-huit histoires, de la mafia brésilienne à la consanguinité en Tanzanie, A Living Man Declared Dead and Other Chapters, (2006-2010). Avec le non-dit,  un site de déchets nucléaires- ou l'étrange - l'endroit où l'on peut se faire cryogéniser,- ainsi crée-t-elle un inventaire de l'Amérique secrète. Cutaways, (2012), à la télévision russe apparait et se tait pour dénoncer l'illusion de vérité de l'émission.
Élargissant son champ d'investigation, elle parcourt différents pays à la recherche de famille dont un membre a disparu sans laisser de traces et elle compose un arbre généalogique des vivants avec une case vide pour l'absent, A Living Man Declared Dead, (2008-2011).

Expositions : 2007, Whitney, New York, (P) ; 2011, Tate Modern, Londres, Gagossian, Paris, Centre d'art contemporain, Genève, (P)  et Biennale de Venise.