Fiche de présentation

imprimer la fiche

DOUGLAS, Stan

né en 1960 à Vancouver, Colombie britannique, Canada ; 1979-1982, Beaux-arts Emily Carr, Vancoiver ; y vit.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Photographe - Vidéaste

Présentation : Il projette des diapositives en noir et blanc, opposant un piano jouant une sonate de Beethoven et un moteur de moulin à grain, Onomatopoeia, (1985) ou l'art et le travail. Avec Monodramas, (1991, SMAK), ce sont dix vidéos pour télévision. À travers l'image mouvante et la musique, il conceptualise*, multipliant les allusions que le spectateur-auditeur doit être à même, en en ayant fait l'effort, d'identifier. Retour au muet, allusions à Charlot, avec une intrigue policière décelable et des dialogues interrompus par leur traduction sur panneau, tandis que joue un piano mécanique, Catastroph, Ruskin, B.C. (1993, FCAC). Nutka, (1996) plan fixe et quadriphonie, ou Le Détroit, (1999) trouble le spectateur par un écran semi-transparent. Le photographe démystifie les trucages des décors des studios de télévision, vus côté coulisse. Un panoramique pris de nuit, inanimé, éclairé par les seuls réverbères Every Building on 100 West Hastings, (2001) évoque un Empire des lumières de Magritte*, démultiplié. Et l'on ne sait si la trame lumineuse dans le ciel, entre deux navire, est naturelle ou apportée, Impounded Fishing Vessels, North Vancouver, (2001).

Expositions : 1992, 2002, Documenta, Kassel ; 1994, centre Pompidou, Paris, (G) ; 1999, Dia Center, New York, (P) ; 2001, Hamburger Bahnof, Berlin, (P) ; 2006, Intertidal, Museum van hedendaagse kunst, Anvers, (G).