Fiche de présentation

imprimer la fiche

HUYGHE, Pierre

né en 1962 à Paris, France.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Plasticien

Présentation : Il se voue à la représentation du son, Dubbig, (1996, FRAC Poitou-Charentes), ou l'enregistrement vidéo de tous les doubleurs d'un film et leur intervention synchrone, chaque fois que l'action le requiert. Partition du silence, (1997), ou la transcription sur portée classique de 4'33' de John Cage*. L'envers du décor culmine avec The Third Memory, (1999), dans lequel une confrontation est faite entre un fait divers de 1972, le film qui en est tiré en 1975 et la vidéo qui le reconstitue dans un décor conforme mais artificiel, avec une distanciation par rapport au drame de la réalité. Il raconte aussi l'histoire de Lucie Dolène qui a doublé Blanche-neige, et la surprise vient de voir la vieille dame exécuter un chant d'enfant, Blanche-Neige-Lucie, (1997). Il projette simultanément les trois versions française, anglaise et allemande du film tourné par Ewald-André Dupont, en 1929, Atlantique,, relatant les dernières heures du Titanic, avec le décalage des images provenant des nécessités de chaque version. Il revient à Cage et pend des fragments de tuyaux d'orgues que le spectateur peut animer pour reconstituer une musique, Dream, (1997). De sorte que l'esprit est troublé entre différentes réalités, confrontées et transgressées comme il l'est en assistant à du Pirandello. Sleeptalking, (1998), avec sa voix off, accompagne l'immobilité d'un dormeur et traduit ses rêves. Au début du XXIe siècle, il est installationniste, faisant jouer à deux portes gigantesques suspendues à des rails, un ballet, Gates, (2006) ; inscrivant en neon blanc des sentences négatives, Je ne possède pas le musée d'art moderne, ni l'étoile noire, (2000, MAMVP), écriture en bâtonnets, le plus souvent en anglais, du type I Do Not Own 4'33', empiiant 1000 agendas dorés et vierges, (2006), entourés d'affiches où sont commentés par certaines de ses relations, les jours non-fériés. This is not a Time for Dreaming, (2005), video d'un spectacle de marionnettes, animées par d'autres marionnettes plu grandes, mettant en scène Le Corbusier dans le Center for Visual Arts d'Harvard, au moment de sa construction en 1965, et Pierre Huyghe le regardant quarante ans plus tard ; A Journey That Wasn't, (2006), son expédition en Antarctique à la recherche d'une île inconnue venue de la fonte des glaces, habitée par une créature unique; pour l'accompagner, il revient à l'installation avec Terra Ignota, (2006), sorte d'igloo fait de courbes de niveaux métalliques, suggérant l'émergence de l'île. Il met en scène un tribunal avec carré blanc sur les visages des protagonistes, The Host and The Cloud, (2010).
Il transgresse le temps et donc la convention plasticienne de l'iinstitution ; on est perdu selon son désir.

Expositions : 1988, 1990, Fac-simile, Milan, (P); 1989, Urlan, Paris, (G) ; 1993, Toison d'Or, Dijon, (P) ; 1994, Chantier Barbès, Paris, (P) ; 2000, 2013, Centre Pompidou, Paris, (P) ; 2009, Musée d'art moderne, Paris, (P).

R├ętrospective : 2013, Centre Pompidou, Paris.