Fiche de présentation

imprimer la fiche

BARBIERO, Joseph ( Francné Giuseppe Barbiero, dit )

né le 13 juillet 1901 à Trebaseleghe, Padoue, Italie; 1923, fuit le fascisme, s'installe à Romagnat, Auvergne ; 1931, naturalisé français ; maçon restaurateur d'églises ; 1965, prend sa retraite ;1992, meurt dans le Puy-de-Dôme ; 
; son fils, Joseph Barbiero, peintre détient ses droits moraux.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Sculpteur

Présentation : Plasticien d'art brut*, il prend des pierres de Volvic, les taille au burin et les grave plus qu'il ne les modèle réellement; épousant la forme du bloc ; il y a de l'inca dans son travail, Casanova, (s.d.),  visages primaires yeux écarquillés et denture exhibée ; il y place des figures regroupées parfois dans un personnage plus grand, à l'instar des vierges de miséricorde ; ii oppose souvent homme et femme, recto verso. Quand ses forces l'abandonnent, il se consacre au dessin, dans le registre commun aux artistes de la catégorie ; il emploie le  crayon-bille sur papier d'emballage, trace seulement les contours ou multiplie les traits. Il dessine des nus féminins érotisés sur des emballages de biscottes. L’oeuvre sculpté compte 500 numéros et l’oeuvre graphique plus de 1000 dessins

Expositions : 1982, Salon d’hiver, Orcinnes ; 1985, Calypso, Clermont-Ferrand, (P) ; 2011, Christian Berst, Paris, (P) ; 2012, Banditi dell’Arte, Halle Saint-Pierre, Paris, (G).

 

 

 

 

 

 



Musées : L’Aracine Villeneuve d’Ascq et Musée d’art brut, Lausanne.