Fiche de présentation

imprimer la fiche

ICHÉ, René

né le 21 janvier 1897 à Sallèles, Aude, France ; 1927, travaille chez Bourdelle* ; études d'architecture et d'esthétique ; 1939-1945, sert aux armées et dans la Résistance ; 1954, meurt le 23 décembre d'une leucémie ; est inhumé à Ouvaillan.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Sculpteur

Présentation : Forfaiture, (1923), oeuvre pacifiste est saisie par la police. Dans la tradition antique, Les Lutteurs à terre (1924, MNAM), taille directe de la pierre, illustrant la lutte de Jacob avec l'Ange ; deux hommes enlacés au sol qui font scandale ; édulcorés en 1945, pour le MNAM.  Une belle simplicité lisse d'une jeune-fille pensive,  Contrefleur, (1933) ne suscite pas de controverse quoique nue. La Déchirée, (1940), statuette de femme, litigieuse parce que selon d'aucuns, offerte à de Gaulle et selon d'autres, achetée par l'Etat. Il réalise des bas-reliefs pour des pavillons des l'exposition universelle de 1937, des monuments aux morts également, et des portraits, André Breton, (1930), lise et jupitérien ou, à l'opposé, Henri-Irénée Marou, (1947) par adjonction, à la manière de Rodin. Avant la 1ère guerre mondiale, il peint.

Expositions : 1923, Salon des Indépendants, Paris ; 1947, Biennale de Venise; 1931, Zborowski, Paris, (P).

Rétrospective : 1953, Bernhem$Jeune, Paris.

Lieux publics : 1927, Monument aux morts d'Ouveillan.