Fiche de présentation

imprimer la fiche

AUFFRET, Charles

né le 1er juillet 1929 à Besançon, Doubs, France ; 1947, Beaux-Arts, Dijon ; 1952-1956, Beaux-Arts, Paris ; 1963, enseigne à l'académie Malebranche, Paris ; 1965, épouse Arlette Ginioux* ; 1967, enseigne aux Beaux-Arts, Reims ; 1991, aux Arts décoratifs, Paris ; 2001, meurt le 24 février ; inhumé à Saint-Julien, Côte-d'Or.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Dessinateur - Graveur - Sculpteur

Présentation : Au travers de Despiau*, qu'il admire, il rejoint Rodin et une tradition à laquelle il reste fidèle. Il sculpte par adjonction, des nus féminins surtout, se départant de toute contorsion, mais attentif aux mouvements simples, comme Degas, Danièle debout (s. d.), qui retrouve la cambrure de la taille de La Petite Danseuse de quatorze ans (1879), ou La Gymnastique (s. d.), reprenant le geste naturel de Femme nue s'essuyant les pieds (ca 1895). Ses femmes sont rubéniennes, fières de leurs appas.
Il est aussi animalier et dans ses chevaux, on retrouve également le calme de ceux de Degas, Cheval à l'arrêt (ca 1869). Enfin, il est l'auteur de bustes expressifs.
Il réalise des statues monumentales, La Loi (1984), 2,20 m.
Il est aussi dessinateur et graveur.

Expositions : 1955, Salon des Tuileries, Paris; 1970, Farg och Form, Stockhol (G); 1978, Reims, (P); 1993, Annick Driguez, Paris, (P); 2001, Nicolas Plescoff, Paris, (P).

Lieux publics : 1984, La Loi, dans la niche de l'arche surplombant la rue Garancière, Paris.