Fiche de présentation

imprimer la fiche

STREBELLE, Olivier

né en 1927 à Uccle, Bruxelles, Belgique, fils de Rodolphe Strebelle* et frère puîné de Jean-Marie Strebelle*; Beaux-Arts, La Cambre, Bruxelles ; 1953, enseigne aux Beaux-Arts d'Anvers ; 1956, Prix de Rome; 1961, enseigne à Vancouver et dans l'Iowa ; vit à Bruxelles.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Sculpteur

Présentation : Il commence par des céramiques de grande dimension ; en 1954, il passe au bronze, et en 1958, à l'acier soudé. Ses formes organiques mêlent l'alongé au sphérique comme les pièce d'une ossature vivante, voire d'un squelette. Le squelette se nourrit et devient tube lisse, brusquement sectionné, la plupart du temps anthropomorphe. Le bronze est lisse, qui se déroule en S comme un cygne, Dessus-Dessous, (1972), sans qu'il soit besoin de rien achever pour que l'allusion de l'abstraction soit comprise, Les Amants carrés, (1972), recroquevillés, sont acéphales ; des mouvements du corps sont esquissés, Le Pas en avant (1977) ou Le Nez à terre, (1979). Parfois, les déploiements de membres enserrent un cube, La Brique dans le ventre, (1995) ou Argus, (2000), double crosse-chape, protégeant une pyramide inversée. Il a une autre manière qui consiste à peigner à la main les formes et à leur donne un aspect rugueux. Dès Les Unes, (1967), il adopte cette manière en tordant des pinces de homards autour d'une boule, ou Sur un grand pied, (1978). C'est aussi le cas de ces quatre lions couchés et veillant, Lions d'Atlanta, (1985 et Lions,À bras ouverts, (1999), qui semblent plus évoquer une lutte dans laquelle un cobra dominerait, d'(1998), aussi, qui suggère l'agression d'un poulpe à quatre bras se terminant en touffes de crins. Revenant au lissé, il déploie de ailes qui prennent la forme de pinces de homard, The Protecting Eagle, (1992), La Victoire, (1992) ou L'Envol, (1999). Ces derniers font partie des formes érigées, tandis que les anthropomorphes le sont plus rarement, Exposé, (1996).

Expositions : 1950, Middelheim, Anvers, (G) ; 1956, Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, (P) ; 1962, Biennale de Venise ; 2001, 30 oeuvres entre la place Vendôme et l'Opéra, Paris.