Fiche de présentation

imprimer la fiche

STAHLY, François

né le 8 mars 1911 à Constance, Wurtemberg, Allemagne de père italien ;1926  ouvrier imprimeur et étudiant la peinture à Zurich ; 1922, opte pour la nationalité italienne ; 1931-1938, académie Ranson à Paris, chez Étienne-Martin*; 1940, s'engage dans l'armée française ; 1945, naturalisé français ; 1949, s'installe à Meudon ; 1949-1960, fréquente chez Gurdjieff ; 1958, première expérience d'atelier collectif ; 1960-1980, se consacre surtout à des oeuvres monumentales ; 1961, enseigne à l'université de Californie ; 1973-1975, s'arrête de travailler comme sue à la mort de sa femme ; 1975, épouse Parvine Curie* ; 1979, Grand prix national de sculpture ; 1992, élu membre de l'académie des Beaux-arts ; 2006, meurt le 2 juillet à Meudon.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Sculpteur

Présentation : Vivant en osmose avec la nature, il commence par user du tilleul, Le doigt, (1938), biomorphe se déployant autour du vide, Serpent, (1953), bronze, ou Vénus Hottentote, (1942), bois, Banyan, (1947), bois, anthropomorphe aux membres identifiables ou Château de larmes, (1952).   Il s'inspire de la Vénus d'Ephèse aux seins multiples, Arbre-Mère, (1962), bronze, Vénus-mère, 1966), marbre, Vénus creuse, (1987), bronze. Il crée une oeuvre allusive au monde végétal, ou au monde minéral, Coquille, (1960), ondulation de marbre, Etoile de mer, (1960), marbre ou Le Grand oiseau, (1960), aluminium, reprennent les formes complexes  des racines  d'arbre. Des totems, graciles et groupés, Signal, (1957) ou Fleurs d'Arizona, (1964) l'amènent dans l'art monumental, Gewunede Säule, (1966, SG), stèle équarrie en bronze, ou Sans titre, (1972, FNAC, Paris), avec ses entassements de blocs sur arches comme une construction aztèque qui rapproche comme assez souvent, la sculpture de l'architecture. Tout naturellement, il revient au monde totémique et rejoint nature et culture nègres, Grand sphinx, (1980), Le Lingham, (1987), bois

Expositions : 1934, Académie Ranson, (G) ; 1947, 1982, Salon des Réalités nouvelles, Paris ; 1953, Paul Facchetgti, Paris, (P) ; Biennale de Tokyo ; 1960, Bertha Schaeffer, New York, (P).

Rétrospective : 1966, Musée des arts décoratifs, Paris ; 1987, Constance.

Musées : Musée municipal, Meudon.

Lieux publics : 1960 Signal, autoroute A6 ; 1967, Fontaine, Parc floral, Vincennes.