Fiche de présentation

imprimer la fiche

PEVSNER, Antoine ( Nathan Abramovitch Pevsner, dit )

né le 10 janvier 1884 à Orel, Russie, frère puîné de Naum Gabo* ; 1902-1909, Beaux-Arts de Kiev ; 1910, de Saint-Pétersbourg ; 1911-1914, séjourne à Paris ; 1915-1917, vit à Oslo ; 1917, enseigne aux ateliers d'État d'URSS ; 1923, quitte l'URSS et se fixe à Paris ; 1930, naturalisé français ; adhère à Cercle et Carré*; 1931-1933, à Abstraction-Création*; 1962, meurt le 12 avril à Paris ; est enterré au cimetière de Sainte-Geneviève-des-Bois.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre - Sculpteur

Présentation : Sculpteur comme son frère Naum Pevsner, dit Gabo*, cofondateur avec lui du constructivisme*, il crée des pièces de verre et d'acier qui, malgré les apparences, sont rigoureusement symétriques, Construction pour un aéroport, (1934, KLM). De Monde, (1947, MNAM) à Construction spatiale, (1961, MNAM), les surfaces de bronze semblent faites de fils étroitement soudés, puis les fils se séparent et sont tendus pour délimiter le vide, et déploient des surfaces générées par ces lignes de construction, Projection Dynamique à 30, (1950-1951, MNAM). Il est aussi peintre, mettant sa recherche sur l'espace en deux dimensions. De Femme déguisée, (1913, MNAM), superposant en différents gris carrés, triangles, rectangles et courbes blanches éclairantes ; de même esprit, Tête de femme italienne, (1915, KBâ), cryptée sous des carrés et des rectangles biseautés, de rouges presqu'unis, qui le rapproche de l'art concret*, jusqu' à Rencontre des planètes, (1961, MNAM), c'est le même souci d'organiser dynamiquement l'abstraction et de reproduire à deux dimensions les sources de son inspiration en sculpture. Il est aussi dessinateur d'une facture différente. Ses superpositions d'ailes inversées sont la prémonition d'architectures que l'emploi du béton sans portée, rendra possible, (1925), ses décors pour des ballets de Diaghilev*, sont dans la ligne du constructivisme, (1925) ; et de 1925 à 1940, il traite du visage de la femme enfermé dans un voile en amande, avec une économie matissienne*.

Expositions : 1922, Exposition russe, Van Diemen, Berlin ; 1924, Percier, Paris ; 1925, Little Review, New York, (P) ; 1947, Drouin, Paris.