Fiche de présentation

imprimer la fiche

MASON, Raymond

né le 22 mars 1922 à Birmingham, Angleterre, Royaume-Uni ; 1937-1939, Birmingham College of Art ; 1939-1941, sert dans la Navy ; 1941-1943, Royal College of Art, Londres ; 1943, Ruskin School et Slade ; 1946, s'établit à Paris ; Beaux-Arts de Paris ; 1996, grand prix des arts plastiques de la ville de Paris ; 2010, meurt à Paris le 13 février ; inhumé au cimetière du Montpanasse.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre - Sculpteur

Présentation : Il commence par la peinture ; Mère et Enfant, (1945) se situe dans la suite des Nabis. Birmingham, (1958), vue plongeante et fuligineuse, ou encore ces paysages de 1974. Le point commun de ces dernières peintures, c'est le relief qui signale l'œuvre d'un sculpteur, Ménerbes en Lubéron, (2009). À compter de 1949, il se voue principalement à des bas et hauts-reliefs, L'Homme dans la rue, (1952) ou Saint-Mark's Place, (1972), résines peintes. L'Homme qui tombe, (1962), fragments de métope en ronde bosse, et en bronze ; paysages urbains et ruraux, blancs ou  en résine polychrome, à l'instar des sculptures médiévales des cathédrales. Les dessins, encres de Chine et aquarelles préparent longuement ses travaux, tirés à 6 exemplaires. Tragédie dans le Nord, Le Mois de mai à Paris, (1977), (1968). Ce faisant, il passe en même temps du monumental à la scène de genre, la couleur apportant des détails et, partant, un réalisme, que lui refuse la fonte. Le Départ des maraîchers, (1969-1971) ; quant à La Foule illuminée, (1984, Montréal), en polyester blanc cassé, il est précédé d'une maquette blanche de face, violette de dos, de sorte qu'en tournant autour, on a l'impression du changement d'éclairage.
Son thème de prédilection c'est la foule. Jeunes soixante-huitards, maraîchers au travail, groupe manifestants. Il télescope les proportions, Rue Mouffetard, (1992). Il reproduit les expressions de l'homme moyen sans agressivité ni sarcasme, mais en accentuant les stigmates de la vie, rides et plis soulignés d'un trait de couleurs. Il commémore l'attentat du 11. 11. 2001, New York, (2006).


Expositions : 1946, Marlborough, Londres, (P) ; 1947, Maeght, Paris, (G) ; 1954, Beaux-Arts Gall., Londres, (P) ; 1965, Claude Bernard, Paris, (P) ; 1995, 2009, Jacques Elbaz, Paris, (P).

R├ętrospective : 1985, Centre Pompidsou, Paris ; 2000, Musée Maillol, Paris.

Lieux publics : 1965, La Foule, jardin des Tuileries, et 527, Madison Avenue ; 1969, Le Départ des maraîchers, église Saint-Eustache, Paris ; 1975, La Liberté du peuple, Pointe-à-Pitre, Guadeloupe ; 1984, La Foule illuminée, BNP, ainsi que, Montréal ; Centenary Square, Birmingham et Georgetown Plaza, Washington DC.