Fiche de présentation

imprimer la fiche

FRANCKEN, Ruth

née le 8 août 1924 à Prague, République tchèque ; 193, quitte Vienne ; 1937-1939, vit à Paris ; 1940, étudie à Oxford avec Arthur Segal*; 1941, Art Students League, New York ; naturalisée américaine ; 1950-1952, vit à Venise ; 1952, s'installe à Paris ; 1977-1979, enseigne au Sarah Laurence College, Californie ; 179-1989, à l'université de Santa Barbara, Californie ; 2006, meurt le 12 septembre à Paris ; est inhumée au cimetière de Montmartre ; 2007, son atelier est dispersé par Doutrebente, à Paris.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Plasticien

Présentation : Influencée par le cubisme*, elle crée des formes peu figuratives comme des bandes de métal soudées, dans les bleus, Le Secret, (1951). A l'opposé, elle dessine sur toile au graphite. Un portrait réailste* à la Hucleux* est accompagné de dessins de papiers froissés symboliques, en diptyque, John Cage, (s.d.), puis elle photographie le tout, de sorte que deux techniques sont mises à contribution dans son oeuvre. Sans compter une troisième, qui insère son matériau brut pour compléter le polyptyque. Un objet rectiligne, souvent une section de tuyau d'eau, ou une poutre calcinée parachèvent le travail. Elle dénomme Reliefs photométalliques, des oeuvres constituées d'une photographie d'éléments neutres, comme un tapis de cailloux, sur laquelle elle colle des objets ferreux, Ios, (1973); ses dominantes sont gris et rouille. Installationniste*, elle pose un hygiaphone sur un socle de bois peint comme le marbre d'une pierre tombale,The Last Telephone, (1970-1979). Identification n°2, consiste en collage de timbres-poste sur fond imprimé en forme d'oeuf, contrecollé sur panneau calciné, et nanti d'une loupe mobile sur rail; l'oeuvre a un aspect décoratif viennois.Et sans date une  Chaise-Homm,e acéphale, en polyester à la manière des Lalanne.

Expositions : 1952, Biennale de Venise ; 1956, Stadler, Paris, (P) ; 1961, Kunstverein, Düsseldor, (P) ; 1997, Éric Dupont, Paris, (P).