Fiche de présentation

imprimer la fiche

YOSHIDA, Kimiko

née en 1963 à Tokyo, Japon; créatrice de mode ; 1995, diplômée de la Faculté de photographie, Tokyo, gagne la France pour fuir un mariage arrangé ; 1996, diplômée de l'École nationale de photographie, Arles ; 1999, du Studio national des arts contemporains, Le Fresnoy.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Plasticien

Présentation : Sur des supports transparents, elle peint de gentils mangas*, Chappy, Tokyo, (2001), ou des troncs branchus et feuillus, à la manière des vitrophanies d'autrefois, Blossom, (2001). Elle multiplie les techniques pour ses installations*, en y ajoutant des jouets gonflables, des photographies - notamment celles d'un mariage désiré, à condition qu'il n'y ait pas d'homme pour exercer sa tutelle. Photographe de La Mariée au masque, (2002, MEP), elle dissout l'image en couleur dans le blanc d'une large surface, se rapprochant du travail de Nanna Häninnen* ; elle peut se détacher du noir ; dans un cas comme dans l'autre, elle s'est transformée ; il y a les Peintures, (2010) quand elle dit faire allusion aux grands maîtres, Vermeer ou Delacroix, (ce qui reste à démontrer). Il y a les Mariées célibataires, dont  La Mariée Mao, (2009), noyée dans le rouge. Il y a le saut dans le numérique avec une série dont les accessoires métalliques de déguisement sont fournis par Paco Rabanne, (2010). Sculptrice, elle se moule dans le Louis XIV du Bernin, ou dans une Maire-Antoinette en carmin fluorescent, (2010).

Expositions : 1996, Beaux-Arts, Avignon, (G) ; 1998, 2001, Passage de Retz, Paris, (G) ; 1999, Intercommunication Center, Tokyo, (G) ; 2000, Self-Color, Paris, et Herzylia Museum of Art, Israel, (P) ; 2001, gal. Beaubourg, Paris, (P) ; 2002, Rabouan-Moussion, Paris (P) ; 2010, Maison européenne de la photographie, Paris, (P).