Fiche de présentation

imprimer la fiche

TAHARA, Keiichi

né le 20 août 1951 à Kyoto, Japon; 1972, arrive en France, 1973, s'installe à Paris et commence à photographier; 1995, Grand prix de la ville de Paris.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Plasticien

Présentation : Du Polaroide en gand format à l'impression des films  sur drap, ou sur pierre. Fenêtres, (1976), cadrées dans la chien-assis de sa soupente de du Quartier latin, il prend des vues, toujours la même, attedant que la lumière transforme le sujet.  Il procède par série, La Préhension de la lumière, (2003), ne montre que des mains; principalement celles des sculptures de Rodin, mais aussi, sur 2 m. de haut, de mains de vivants. Il s'intéresse également aux détails d'architecture. De surcroît, il "sculpte" la lumière, notamment par une installation sous les voûtes du canal St Martin à Paris, échos de lumière (2000). Il estime que la lumière du Japon est toujours voilée, tandis que celle de France est brutale et il s'inspire de ce contraste. Installationniste, il entasse les plaques de marbre légèrement séparées, et les perce par un obélisque lumineux, (2003). Il crée un espace mineral, Le Jardin Niwa, (2001), avec du gravier blanc, du gravier noir, des galets noirs contenus séparément dans des profilés d'aluminium et dans lesquels il fiche deux mâts de verre feuilleté.

Expositions : 1974, Photo galerie Amsterdam, et Photogalerie, Paris (P) ; 1996, 2003, Baudin Lebon, Paris (P).