Fiche de présentation

imprimer la fiche

DeFeo, Jay

née le 11 mars 1929 à Hanover, New Hampshire, Etats-Unis d'Amérique ; 1946-1950, université de Californie, Berkeley ; africaniste et préhistorienne, autodidacte à Londres ; séjourne à Paris et à Florence ; voyage en Europe et en Afrique du Nord ; 1953, s'installe dans la baie de San Francisco ; vit de la fabrication de bijoux ; se lie à la Beat Generation ; galeriste à San Francisco ; 1981, enseigne à Mill's College ; 1988, atteinte d'un cancer ; 1989, meurt le 11 novembre à San Francisco.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Plasticien

Présentation : Sa célébrité lui vient de sa peinture,  The Rose, (1959-1966, San Francisco Art Institute) qui lui prend huit ans de travail, une tonne d'huiles noires et grises répartie sur 25 cm d'épaisseur et radie d'un point central, sur plus de 2 x 3 m. ; jour après jour elle y applique des pigments et en enlève, jusqu'à faire de cette peinture intransportable sauf à abattre un mur de son atelier, une sculpture ; sa destination définitive est le Whitney à New York.
Auparavant de 1953 à 1958,  après ses voyages dans l'Ancien Monde,  elle produit quelques 200 peintures sur papier, comme Song of Innocence, (1957), abstractions d' écailles de gris sur un support carré, évoluent vers la lumière ; des fleurs déhiscentes, des yeux isolés, des ailes , etc. ; elle y expérimente l'épaisseur et la minceur associées.
Sur des longueurs de papier, à la mine de plomb, elle reprend certaines de ces images et les développe en les touchant de pigments étouffés, yeux de femme ou aile d'ange. abstraite*, comme dans After Image, (1970, DMCH). Dessinatrice, elle agrandit démesurément une paire d'yeux, The Eyes, (1958, WM, ; ses sujets la font rôder autour du lyrisme*.
D'autre toiles toujours en noir et gris sont lyriques ; on y voit des ailes métallisées fendant l'espace Hawk Moon, (1985), de facture mince, cette fois voire de l'art-déco*, un final, Reflections of Africa, (1989).
Malgré les dimensions réduites de  ses tirages photographiques, elle cadre en noir et blanc, le drame d'une forêt après une tempête, troncs debout, futaies abattues, Sans titre, (1973, MNAM). Collagiste* de photogramme, elle articule en pale d'hélice des jambes et des bras, Blossom, (1958, MoMa). 



Expositions : 1959, Dilexi, San Francisco, (P) ; 1990, Berkeley Art Museum, (P) ; 2007 The Third Mind, Palais de Tokyo, Paris, (G) ; 2008, Traces du sacré, Centre Pompidou, Paris, (G).

R├ętrospective : 2013, Whitney, New York.