Fiche de présentation

imprimer la fiche

JAMIE, Cameron

né en 1969 à Los Angeles, Californie, États-Unis d'Amérique ; vit à Los Angeles.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Plasticien

Présentation : Rien de plus ennuyeux que les films d'amateur projetés à la parentèle au retour des vacances. Rien de plus répétitif que les films pornos tournés chez soi en partouze. Neotoma Tape, (1995) ou Upland BB, (1998-1999), sont des mixages de ces films. Voilà pour le vidéaste*. Le photographe raconte en plusieurs épisodes, des histoires de lutte en chambre entre un androgyne et un homme qui l'asservit à grand renfort de fils électriques caoutchoutés que le videaste reprend. Dessinateur au stylo Bic de couleur, il traite du même thème allégorisé et le visage est entouré de larmes matérialisées au bout desquelles se trouve l'oeil, dans un grand fouillis d'écheveau de traits. Peintre, il use du pinceau pour reconstituer, en noir et rouge, l'atmosphère des vampires, visages tête-bêche, cornus aux incisives menaçantes, (2002) ou celui des lémures dans une transparence chahotique, (2010). Il est aussi performeur*; dans une action qui se déroule à Vienne, en 1998. Si l'on sait qu'il sculpte un tronc d'arbres de visages déformés, (2006), on passe plus aisément à ses dessins à l'encre de Chine, avec ses visages dissimulés dans des taches, des festons, des astragales dont surgissent des morceaux de squelette, thorax ou bras, des pattes velues d'asiniens, une ébauche de lustre vénitien, des bougies allumées et des becs de vautours, (2007).

Expositions : 1995, Liberance Museum, Las Vegas, (G) ; 1997, Triangle, Bordeaux (P) ; 1998, Analix, Paris (G), et Kunsterhaus, Bregenz, (P ); 1999, Praz-Delavallade, Paris, et Chantal Crousel, Paris, (P) ; 2006, Walker Art Center, Minneapolis, (P) ; 2007, Nathalie Obadia, Paris, (P) ; 2010, Gladstone, New York, (P).