Fiche de présentation

imprimer la fiche

PLENSA, Jaume

né le 23 août 1955 à Barcelone, Catalogne, Espagne ; vit à Paris et à Barcelone.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Installationniste - Plasticien - Sculpteur

Présentation : Ces ronds marqués de reliefs comme une pleine lune, sont-ce des feuilles métalliques? Non, c'est du papier calque gaufré revêtu de mine de plomb. Au centre, un petit hublot permet d'apercevoir, comme vu de cet astre lointain, une photo, un dessin miniaturisé repris à la vie quotidienne. La trivialité discrète de l'objet de cette image est en rupture avec l'austérité majestueuse du propos général : mettre en scène le banal, sur le somptueux écrin de papier blanc coussiné.
Le sculpteur.
Fonte, résine, lumière, mots. Il est surtout sculpteur, depuis les 1980, et ce sont ses matériaux, Tête de perroquet, (1983, Ico, Madrid). Présentant des objets réels, passés au noir dans une fragilité apparente : ces nasses superposées, par exemple, enveloppées d'un filet aux grosses mailles tout aussi noires, Twins, (1993), ou ces bébés de plastique, transparents comme du verre, fichés dans le mur comme des gargouilles, (1997). Enfin, l'installationniste montre, terrifiantes malgré leurs titres, La Neige rouge, 1991), casemate de formes de fonte aiguës renfermant des résistances électriques rouges, ou Wonderland, (1993), vingt-quatre portes en fer, étroites, devant lesquelles pend, au bout d'un fil électrique, une ampoule de faible force, ou aussi un labyrinthe fait de neuf cellules translucides avec portes mais sans aucun accès, Cloudy Box, (1994). Le mot, enfin, avec sa frise de noms de peintres célèbres, inscrits sur un caisson lumineux, qui rappelle le "devoir de mémoire" et notre dette. Comme ces poèmes en relief sur des chambres-tous, Dessin d'un maître inconnu, (1995, Sofidu). Récurrence du cercle avec six gongs, face à face, gravés en leur centre de mots contraires, Ciel, Enfer, (1999), que l'on peut faire vibrer dans une sorte de profond appel à la prière, tandis que, dérisoirement, deux nains de jardin veillent sur des bancs où se trouvent gravées les appellations des différentes parties du corps; la sérénité s'oppose à la puérilité : "Si vous ne ressemblez au plus petit d'entre les miens."
Le Statuaire.
Dans le même temps, il se livre à des oeuvres monimentales, dispersées de par le monde. Golden House for Birds, (1999), tour carrée, dégressive, en acier couleur cuivre, de 10 m de haut, évocation du "gratte-ciel" babylonien. Plus dérisoirement énigmatique, Winter Kept us Warm, (1999), tour carrée à nouveau, aux quatre portes ouvertes, aux murs de briques de verre gravées de mots, avec au sommet des portes comme une amorce de rideau en collier de perles d'acier, ou y projetant  un visage qui se modifie, et va jusqu'à cracher un jet d'eau, Crown Fountain, (2004, Chicago). Les mots présents dans l'oeuvre sont comme des secrets, sauf lorsqu'il cite les géants de la littérature internationale. Les lettres elles-mêmes, en métal, soudées les unes aux autres pour une statue assise, les bras autour des jambes, métal ou résine creuse qui s'éclaire de différentes manières, la nuit venue, Sitting Tattoo, (2006) ou Nomade, (2007, MPA), ou encore Nosostros, (2008). L'Alphabet de l'âme, (2010), reprend ces lettres pour en nourrir des le sommet de figures et les laisser dégouliner.
Le Graveur.
Une série de huit lithographies et de gravures, s'attache aux différents types humains dont le seul visage est égaré sur la feuille de papier, Song of Songs, (2005). Et Slumberland, (2008), albâtre de près de 2m. de haut dont un face seulement est dégrossie en un visage asiatique, yeux clos, irénique. Echo, (2011, New York), culmine à 13,50 m. en résine et poudre de marbre, posé sur son cou

Expositions : 1978, Barcelone, (G) ; 1980, Fondation Miró, Barcelone, (P) ; 1984, Folker Skulima, Berlin, (P) ; 1985, Lola Gassin, Nice (P) ; 1990, 1993, gal. de France Paris, (P) ; 2006, 2010, Lelong, Paris, (P) ; 2011, Lelong, New York, et Yorkshire Sculpture Park, Wakefield, Angleterre, (P).

Lieux publics : 2004, Crown Foutain, Millenium Park, Chicago ; 2007, Conversation, place Masséna, Nice, stylites assis à des distances qui empêchent ma communication, en violet ou bleu ;  2011, Echo, Madison Square, New York.

Citation(s) : Il a dit :
- La technique peut être un problème si on y réfléchit à l'avance ; il faut d'abord rêver, ensuite on trouve une solution.