Fiche de présentation

imprimer la fiche

HERBAUT, Guillaume

né en 1970 à Suresnes, Hauts-de-Seine, France ; 2014, Visa d'Or du Festival dAngoulême.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Photographe

Présentation : Photo-journaliste, plutôt que montrer un simple reportage documentaire, il sélectionne quelques images et les présente en frise avec un texte introductif.  Il retient les lieux des catastrophes mais il n'en montre que l'après. Ainsi de Slavoutich, (2002), ville nouvelle construite pour loger les habitants de Tchernobyl ; de Livry, (2002) et son appartement vide après un décès ; de Shkodra, (2004), et les lendemains de la vendetta codifiée ; de Oswiecim, (2003), où était érigé le camp de Birkenau ; de Urakami, (2005), quartier de Nagasaki. Il montre des séquelles parfois, mais surtout la reprise comme indécente, de la vie quotidienne recommencée ou la tragédie distanciée. Depuis 2001, il se rend régulièrement en Ukraine et s'intéresse au peuple cosaque ; ses instantanés, illustrent le groupe Asgard, formateur de guerriers, par la lutte mais aussi par des rituels traditionnels ; les assassinats dans le nord de l'Albanie, privés de justice régulière, au nom de la "kanun", loi du talion ancestrale et sophistiquée, puisque n'importe quel membre de la famille de l'assassin peut à son tour être assassiné, (2004). Il obtient le portrait du chef spirituel Moulyava Volodymyr, (2005). La Crimée est en Ukraine mais à majorité russophone et surtout Sébastopol, base de la flotte russe ; les Russes, soldats, popes, amiraux sont en terrain conquis et il les montre ainsi, (2008). Dans un autre registre, il suit les répétitions de l'académie Fratellini, et les prouesses réclamées aux saltimbanques, (2007). Reprenant la quête de lieux de drames, il construit une suite de 18 photos sur Ciudad Juarez, (2007), ville du Mexique dite "féminicide" tant les viols et assassinats de femmes y sont courants ; il alterne des images sanglante publiées par la presse et des paysages sereins. Intéressé par les endroits mythiques, il réalise une documentation variée sur les lieux et les gens du fastueux ministère des finances de France à Bercy, (2009). A Tchernobyl, depuis 2000 et jusqu'en 2010, il suit la tragédie qui aboutit à la casse der tout ce qui est poillué dans la zone interdite, principalement pour le commerce des métaux. Il se rend sur les lieux où se sont déroulées les tragédies de l'histoire pour entériner ce qu'ils sont devenus. Auschwitz, Nagasaki, Tchernobyl. Images brutes, non retouchées.

Expositions : 2004, 2010, Visa pour l'image, Perpignan ; 2005, Croiser des mondes, Jeu de Paume, Paris, (G) ; 2005, 2008, Paul Frèches, Paris, (P) ; 2012, Pavillon Baudoin, Paris, (P).