Fiche de présentation

imprimer la fiche

HALSMAN, Philippe

né en 1906 à Riga, Lettonie ; études d'ingénieur à Dresde ; 1932, s'installe à Paris, où il ouvre un studio ; 1940, réfugié à Marseille, émigre pour les Etats-Unis ; 1949, naturalisé américain ; 1979, meurt à New York.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Photographe

Présentation : Ses premières photos Malraux, (1933), le romantique ou Gide, (1934) l'austère ne se départent point d'un classicisme psychologique. Arrivé en Amérique, il débute par la photographie de mode, avec Victory Red, (1941) et enchaîne avec Life, jusqu'en 1972 quand le magazine cesse de paraître. Il travaille en noir et blanc et réussit des compositions surréalisantes* telle Cocteau, (1949) apparaissant dans un cadre vide en compagnie d'une femme dont il peint les lèvres avec, à la place de la métope, un dos de jeune-homme nu. On le provoque à photographier des personnalités posant ; il y réussit notamment avec Nixon, (1955) ou Oppenheimer, (1958). Reprenant le chemin de la fantaisie, il photographie Hitchcock avec un corbeau faisant ployer son cigare (ca 1962) et celui du surréalisme* avec Le Crâne, (1951), Dali* contemplant, une tête de mort faite d'un agencement étonnant de femmes nues. Il pratique exceptionnellement la couleur notamment pour Louis Armstrong, (1966), saisi en raccourci et comme s'envolant saxo aux lèvres. Certains portraits ont le charme un peu efféminé du studio Harcourt*, hormis le flou de l'éclairage.

Expositions : 1951, Modern Art Museum, New York, (G).

R├ętrospective : 1979, International Center of Photography, New York ; 1981, Paule Pia, Bruxelles ; 2001, Patrimoine photographique, Paris.