Fiche de présentation

imprimer la fiche

FLOUQUET, Pierre Louis

né le 21 février 1900 à Paris, France ; 1910, ses parents s'installent à Bruxelles ; 1914-1919, Beaux-Arts de Bruxelles; partage un atelier avec Magritte*; 1920-1922, vit à Paris ; 1931, crée Le Journal des Poètes et cesse pratiquement de peindre ; 1967, meurt le 25 octobre à Dilbeek, Brabant.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Il peint de 1917 à 1932 et sa période non-figurative*, Femme à l'enfant; (1923, CFB), à la Magnelli*, est de beaucoup plus longue que sa période expressionniste*, qui ne dure que deux ans. Le reste de son temps fut consacré à l'animation littéraire et surtout poétique. Le dessinateur manie la forme dynamisée chère aux futuristes* ou le jeu des cercles illustré par les Delaunay*. Il use de gros traits géométrisés, Dynamique du motocycliste, (1919, FABC). L'abstrait jette son dévolu sur de longues formes verticales avec un dégradé de la couleur qui suggère le reflet de la lumière sur un métal sculpté; on songe à Brancusi*, à Léger*; il est dans l'Esprit nouveau*. Ses formes sont non-figuratives, Composition, (1921, MRBABx), ou abstraites et anthropomorphes, Composition n° 37, (1925, ibid.), Féminités, (1922, FABC), Grande Féminité, série 1 n° 2 (coll. CCB). En 1931, leur hiératisme le cédera au déchirement, leur calme hautain au tragique, les courbes pures à des redans. Et de ces figures nouvelles vont se détacher, naturellement, des crucifixions plus ou moins figuratives, dans lesquelles de nombreux suppliciés, hommes ou femmes, sont organisés en une ronde de croix dans les couleurs du Van Gogh d'Arles ou d'Auvers. Sa dernière manière est d'un expressionnisme* violent, du macro-Ensor*, avec des figures grimaçantes en gros plan, discourant tandis que les justiciables sont relégués comme accessoires futiles, à l'arrière.

Expositions : 1919, Cercle d'art, Bruxelles ; 1925, Der Sturm*, Berlin.

R├ętrospective : 1975, Jacques Damase, Bruxelles.