Fiche de présentation

imprimer la fiche

VAN DER ELSKEN, Ed

né en 1925 à Amsterdam, Pays-Bas ; 1943-1945, interrompt ses études de sculpture et doit se cacher des allemands ; 1947-1950,,  études de photographie et apprentissage en laboratoire ; 1950, épouse Ata Kando* ; 1950-1954, vit à Paris dans la bohême ; 1954-1971, revient à Amsterdam ; 1955, documentariste pour Vrij Nederland ; 1959-1960  tour du monde :1960, second mariage ; 1962, réalisateur de films ; 1971, s'installe à Edam ; 1984, épouse  Anneke Hilhorst, photographe ; 1988, atteint d'un cancer ; 1990, meurt à Edam.

Type(s) : Ecole

Technique(s) : Photographe

Présentation : Très tôt il fait du journalisme reflétant la bohême parisienne au temps des babas et il suit chanteurs comme clochards ; il use de l'effet miroir, prend des portraits serrés, travaille le jour comme la nuit, à l'air libre ou dans les bars et crée un corpus de photos qui révèle le Saint-Germain  marginal de l''époque, avec au centre d'images  Vali Myers, l'égérie, (1950-1952). 
Paysagiste, il  fait songer aux estampes, il force les noirs et les blancs pour assurer le contraste, Smith Dune, (s.d.).
D'Afrique centrale, il rapporte, en 1957, des images, la plupart en noir et blanc; ses vues sont prises du sein même des populations dont il partage la vie quotidienne, visages, danses, saisis d'au plus près comme cet enfant porté au dessus des têtes lors d'une danse macabre. Il admire les hommes et consacre une longue série à N'Gabé, le porteur. Qu'il n'aime pas la chasse, il le montre dans une série Afrique, (1957), quand en plans moyens, il s'attarde sur un membre dépecé, des entrailles pendantes, la bête fendue, ou expirante, son petit arraché à ses entrailles, sous le regard réjoui des autochtone; horrible et attendrissant. 

Expositions : 1955, Art Institute, Chicago, (P) ; 1966, 1991, Stedelijk Museum, Amsterdam, (P) ; 1993, Daimaru, Osaka, (P) ; .1999, Agathe Gaillard, Paris, (P) ; 2005, Institut néérlandais, Paris, (P) ; 2013, VU, Paris, (P).

Citation(s) : On a dit :
-Elle reflétait ce à quoi j'aspirais d'iun point de vue esthétique, -être inconscient du style pour être soi-même le style.      (Patti Smith).