Fiche de présentation

imprimer la fiche

CALLAHAN, Harry

né en 1913 à Detroit, Michigan, États-Unis d'Amérique; 1934, Université de Lansing, Michigan ; 1936, comptable chez Chrysler ; 1938, club photographique de la General Motors ; 1941, commence à photographier ; 1944, laboratoire de la General Motors ; 1946, enseigne à l'Institut of Design de Chicago ; 1949-1961, enseigne à l'Institute of Design, Chicago; 1962-1977, à Rhode Island School of Design; 1970,à la School of Museum of Fine Arts, Boston ; 1983, s'installe à Atlanta, Géorgie ; 1999, meurt le 15 mars à Atlanta, des suites d'un cancer.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Photographe

Présentation : Il entre en scène dans les années 40 et en sort dans les années 70. Jouant de la sur- ou de la sous-exposition, il atteint l'abstraction* des bâtiments, des figures, des objets, par l'usage des gris, transformant la banalité en oeuvre plastique pure. Inspiré du Bauhaus*, il fait de la photo un lieu d'expériences formalistes, Chicago, (1948, BNF), des usagers d'ascenseurs transparents sur de multiples niveaux. Il traite de la rue, passante en premier plan dans la même verticalité qu'un lampadaire, Chicago, (1961, ibid).  On songe aux clairs-obscurs du Carravage en regardant le défilé nocturne des passants, New York, (1965, ibid), noir profond et reflet de lumière ; il donne aussi de gros plans de visages perdus dans leur pensées et pris à la sauvette. Il prend des gros plans frontaux  du vieil habitat de  Chicago, Wells Sreet, (1949, ibid), qui donnent des images orthogonales ; quant aux gratte-ciel, il n'en retient que les lignes verticales infinies sans que l'on puisse situer les étages. Il est le portraitiste de sa femme, Nus (1956) et toutes ses variations, en double exposition, mais aussi, habillée, contre unb pylone qui divise le cliché en deux, Eleanor, Chicago, (1953). Il obtient ainsi des photos de la nature, expérimentales, Herbes dans la neige, (s.d.), Roseaux dans l'eau, (s.d.), et lignes noires dans un blanc pur Cables téléphoniques dans le ciel, (s.d.). Il prend au grand angle les ruelles étroites du vieux Paris, (1956). A compter de 1977, ne photographie plus qu'en couleur, images moins marquantes. Il effectue lui même ses tirages, en petit nombre.

Expositions : 1947, 750 Studio Gall. Chicago, (P) ; 1978, Biennale de Venise ; 1984, 2008, Bibliothèque nationale, Paris, (G) ; 1990, Musée d'Art moderne, Paris, (P).

R├ętrospective : 1978, Musée d'Art moderne, New York ; 2010, Fondation Cartier-Bresson, Paris.

Archives : Center for Creative Photography, Tucson, Arizona.