Fiche de présentation

imprimer la fiche

LEVITT, Helen

née le 31 août 1913 à Brooklyn, New York, États-Unis d'Amérique ; 1931, travaille dans un studio photographique de portraits dans le Bronx ; 1935, rencontre Walker Evans* et Cartier-Bresson*; 1936, commence à photographier en autodidacte au Leica ; 1938-1938, assistante d'Ewans; 1941, unique voyage au Mexique ; 1945-1950, arrête de photographier ; 1950, reprend son travail ;1959, commence à employer la couleur ; 1970, la plupart de ses derniers clichés sont volés ; 1974, elle les reconstitue ; vit à New York ; 2009, y décède le 29 mars..

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Photographe

Présentation : Elle ne quitte pas New York et en est le photographe. Non de la ville mais de la rue. De 1936 à 1945, c'est le noir et blanc ; de 1952 à nos jours, la couleur. Elle prend des instantanés de la vie quotidienne de New York, d'East Haarlem particulièrement, visant les enfants, leur jeux et comment la rue est leur théâtre. Elle les isole dans une sorte de bonheur malgré la pauvreté des quartiers qu'elle ne montre jamais sordides. Ils son omniprésents, dans ses images de rue et plus particulièrement dans le quartier de Haarlem avec sa population afro-latino. Elle capte, plutôt que la violence, l'énergie qui suscite d'autres pulsions. La pose est rare, l'instantané la règle, ce qui la rapproche de l'humanisme de Cartier-Bresson. Elle s'arrête également aux graffitis* de personnages, parties intégrantes des quartiers populaires, singulièrement en 1939-1940. À compter de 1959, elle photographie en couleurs et ses images ne perdent rien de leur esthétique grâce aux tons tendres ; seule différence, elle semble choisir des instants curieux de la vie des adultes, scrute l'étrange du quotidien ; trois poules défilent devant une rangée de chaises attendant de déménager, (1971, MAMtE) ; une enfant accroupie contre une voiture, urine, (1980); elle reprend la mise en scène dans le théâtre de la rue, (1982), deux jeunes adultes aux colonnes d'un portique. En 1944, The Street, un court métrage sur ce même sujet de rue, devenu spectaculaire parce que muet. Moins connues les noir et blanc de son voyage au Mexique, en 1941, pleins de spleen.

Expositions : 1943,1974, MoMA, New York, (P) ; 1985, Fotograpkiska Museet, Stockholm, (P) ; 1997, Documenta, Cassel ; 1998, Anne de Villepoix, Paris, (P) ; 2007, Fondation Cartier-Bresson, Paris, (P).

R├ętrospective : 1991, Musée d'Art moderne de San Francisco ; 1991, Museum of Modern Art, New York ; 2001, Centre national de la Photographie, Paris ; 2010, Museo Colecciones ICO, Madrid et Centre d'art,Point du Jour, Cherbourg.