Fiche de présentation

imprimer la fiche

KRULL, Germaine

ne en 1902 à Wilda-Poznan, Pologne (Allmagne, à l'époque) ; voyage à travers l'Europe ; 1915-1918, École de photographie de Munich ; ouvre un studio à Berlin ; rencontre le cinéaste néerlandais Joris Ivens; considérée comme spartakiste, émigre en Russie; considérée comme agitatrice, est expulsée à Berlin ; 1921-1924, émigre aux Pays-Bas ; 1926, ouvre un studio à Montmartre*; 1926-1929, travaille avec Elie Lotar*; 1927, épouse Joris Ivens ; 1935, ouvre un studio à Monte-Carlo ; 1941, voyage au Brésil ; 1942, rejoint a France libre à Brazzaville et suit les armées d'Afrique en Alsace ; 1945, dirige un hôtel à Bangko k; 1967-1983, vit dans une communauté tibétaine en Inde ; 1983, rentre en Allemagne ; 1985, meurt le 31 juillet à Wetzla.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Photographe

Présentation : À sa vie "pérégrinante"correspondent des séries de sujets en noir et blanc. De 1923 à 1925, elle prend des photos de nus érotiques et vaporeux, dans un flou lascif, une texture du début de la photographie, Les Amies, (1924). De 1925 à 1930, elle est portraitiste, et on lui doit notamment Joris Ivens (1924), un célèbre Malraux, (1930), et un jeune et envoûtant Charles de Gaulle, (1942). Dès 1923 et jusqu'à 1928, elle est conquise par la mécanique chère à l'Esprit Nouveau* et au Bauhaus*, Métal, (1927). En 1928, Elle témoigne des prémices de la Grande dépression, avec les paumés, les sans-logis et les clochards. La même année, ses images de la tour Eiffel, vue en contre-plongée comme le fait Delaunay*, et celles des métros aériens font date. Plus tard, c'est le Paris des lieux divers qui la retient, toujours en noir et blanc, avec ses quartiers délabrés ou ses scènes de genre fortuites. Elle photographie, en 1945, la libération des camps de concentration nazis et, enfin, au Siam, de 1958 à 1966, elle dégage des sculptures de l'envahissante jungle, pour les révéler.

Expositions : 1931, Exposition internationale de photos, Bruxelles ; 1967, Paris ; 1977, Bonn ;  2000, Musée national d'art moderne, Paris, (P).

Archives : Musée Folkwang, Essen.