Fiche de présentation

imprimer la fiche

HAJEK-HALKE, Heinz

né le 1er décembre 1898 à Berlin, Allemagne ; fils du peintre et caricaturiste Paul Halke ; 1901-1910, passe son enfance auprès de sa mère, en Argentine ; 1910, rentre en Allemagne ; 1915-1916, BeauxArts, Berlin ; 1917-1918, enrôlé dans les armées ; 1918-1919, Arts appliqués, Berlin ; 1924-1931, photographe de presse ; ca 1930, expérimente la cocaïne ; séjourne à Worpswede*; 1933, refuse de collaborer avec la propagande et se réfugie sur le lac de Constance ; 1936, séjourne en Argentine ; exerce divers métiers, dont éleveur de serpents ; 1955-1967, enseigne aux Beaux-Arts, Berlin ; 1983, décède à Berlin.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Photographe

Présentation : La tendance générale de son oeuvre se situe dans la foulée du surréalisme*. Photomontage avec La Robe de tulle, (1925), non-figuration telle qu'il la développe dans les années 1950, ou figurations par transparences avec Le Suicide, (1927) ou La Médisance, (1932) En 1933, sur le lac de Constance, il pratique la macropotographie biologique. Ses nus de femmes sont transformés en marbres, Sans titre, (1929) ou Nu assis, (1930), qu'il reprend avec Le Modèle, (1957); on songe à Magritte*. Nus noir et blanc, (1930) préfigure Mapplethorpe*. Il transforme les objets, leur donnant l'apparence de la radiographie, Amonnite, (1934), repris avec Chanson des murs, (1955), ou il réussit à extraire des détails formant arches. Cauchemar, (1950), avec son oiseau entre les battants e volets, anticipe le Hitchcock de 1963. Serrant la réalité d'au plus près, il la transfigure avec Aile d'oiseau, (1950). Des photogrammes, appelés Lichtgrafik, le plongent dans la non-figuration, Amas de déchets, Sans titre, (1950), ou veinules de poutres, Composition, (1961). Il revient à la suggestion avec des flocons ornithologiques sur un tourbillon, Ils arrivent, Ils arrivent, (1968). Toujours en noir et blanc.

R├ętrospective : 2002, Centre Pompidou, Paris.