Fiche de présentation

imprimer la fiche

DIEUZAIDE, Jean

né le 20 juin 1921 à Grenade-sur-Garonne, Haute-Garonne, France ; 1944, commence à photographier ; 1947, invente un appareil étanche pour les prises de vue sous-marines ; 1974, crée la galerie un Château d'eau, à Toulouse ; 1975, premier photographe à être nommé "peintre" de la marine*.
signature : jusqu'en 1971, Yan.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Photographe

Présentation : Premier à avoir diffusé une photo officielle de De Gaulle, le 16 septembre 1944, à Toulouse, il reprend le même, à Sud Aviation, Toulouse, (1959), dominant la foule et seul éclairé. Il transforme le Concorde en fusée, en le cadrant sous son ventre (1969). Amoureux des avions, il les prend en vol, Caravelle sur Ariège, (1956), en plan rapproché, 1er vol de de nuit, (1945) ou abstrait en plan serré, Réacteur d'Airbus, (1972). Il use de contre-jours romantisant ses images, Barque lune, (1954, Portugal) ou La Chevauchée, (1955, Turquie). À l'opposé, il abstrait encore pour des photos expérimentales, souvent par macrophotographie, Cadeau d'un pigeon, (1987), une plume, ou Racine de saule, (1969), réduit à une spirale, ou encore une série, Mon aventure avec le brai, (1958), ce résidu gluant dont on ne voit que des méandres. Il met aussi en marche une centrifugeuse, Centrichimigrammes, (1970) qui lui fournit des photos non-figuratives et qui lui inspire deux tapisseries, Satellite et robot, (1972) et Les Deux Hémisphères, (1972), noir étrange, et des sculptures, Le Pendule, (1973) ou Les Sardines soleil, (1974), enchâssées dans du Plexiglas. Il est attentif au jeu des reflets, Fenêtres à l'Alfaman, (1954), Saint-Léon-sur-Vézère, (1964), surpris dans un autre objectif, Les Carmélites à Muret, (1967) ou Le Pont, (1992, Taiwan). Enfin, le portraitiste s'adapte à la psychologie du sujet, Dalí dans l'eau, (1953, Port Llegat), exhibitionniste, ou Jacques Maritain, (1963, Toulouse), méditatif. Il est présent dans tous les genres, et depuis 1960, dans la photographie industrielle surtout. Son oeuvre est estimée à 1 000 000 de négatifs.

Expositions : 1946, Bibliothèque nationale ; 1962, Musée des Arts décoratifs, Paris, (P).

R├ętrospective : 1963, Musée, Tel-Aviv; 1983, Reykjavík et Fondation nationale de la photo, Lyon ; 1986, Jacobins, Toulouse ; 1988, Milan ; 2001, Musée San Telmo, Saint-Sébastien, Espagne ; 2002, Pavillon des arts, Paris.